« Il serait stupide de ne pas profiter de la formation qu’un homme apporte à la Compagnie » a dit le directeur des vocations du P. Adam D. Hincks, « Et je peux te dire une chose: nous ne sommes pas stupide! » Voici un des souvenirs sur lesquels revient ce jésuite dans un article consacré aux débuts de sa vocations religieuse dans le dernier Jésuites canadiens.

Son parcours lie intimement science et foi. En effet, c’est au moment de commencer son doctorat en physique qu’il a senti un appel de Dieu pour entrer dans la vie religieuse, appel qui s’est approfondi dans les années suivantes.

Jésuite depuis 10 ans, le P. Hincks a pu constater la véracité de ce qu’a dit son directeur des vocations: il a poursuivi certains de ses intérêts scientifiques, mais a également approfondi entre autres les Écritures et la tradition théologique. Son objectif: contribuer au dialogue entre science et foi, mais aussi apporter la consolation au peuple de Dieu en tant que prêtre. Un Pierre Teilhard de Chardin de notre époque.

Pour lire l’article complet dans les Jésuites canadiens, voir la p.13.


Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.