Le développement humain doit être basé sur les droits

Le développement humain doit être basé sur les droits

Il y a environ vingt ans, j’étais en visite au camp de réfugiés de Kakuma au Kenya et j’y ai rencontré le représentant d’une agence intergouvernementale. Il m’a lancé qu’il en avait assez de toutes ces demandes des réfugiés: « Ils font des demandes comme si c’était leur droit. » J’en étais bouche bée.

Guide de dialogue sur la réconciliation avec les Autochtones: passer de l’indignation à l’action

Guide de dialogue sur la réconciliation avec les Autochtones: passer de l’indignation à l’action

Les premières réunions de ce comité consultatif ont fait émerger une réelle communion d’esprit entre tous ses membres, qu’ils fussent autochtones ou allochtones, francophones ou anglophones. Tous s’entendent sur l’urgence de faire face collectivement aux séquelles durables du colonialisme. Tous reconnaissent toutefois qu’une telle prise de conscience peut être une source de peur et d’inconfort pour nos communautés de foi et pour nos concitoyens. La démarche pédagogique qui sera au cœur de ce guide entend faire face à ces peurs et inquiétudes. D’abord, en favorisant la rencontre entre allochtones et autochtones. Ensuite en mettant en place un climat de confiance et de respect mutuels, par le biais de rencontres en petits groupes, fondée sur le dialogue et l’écoute. Enfin, en arrimant ces rencontres de dialogue avec l’exercice des couvertures développé par Kairos