La consulte du territoire d’Haïti a fait parvenir une prise de position forte et constructive qui invite les acteurs de la société haïtienne à rechercher une sortie de crise en priorisant les intérêts supérieurs de la nation haïtienne.

On y comprend que les positions face à la résolution de la crise politique sont nombreuses et divergentes.

  • Le secteur de l’opposition, auto-désigné « secteur démocratique et populaire», exige la démission pure et simple du Chef de l’Etat. D’autres optent pour un remaniement ministériel et le départ du Premier Ministre. Certains plaident en faveur d’un dialogue national. Le gouvernement pour sa part lance un appel au dialogue avec les différents acteurs et un désarmement des gangs armés.
  • Le secteur international, dont le Core Group et le Gouvernement nord-américain, n’appuie pas le départ du gouvernement, condamne la violence et appelle au dialogue et au respect des procédures démocratiques.
  • Des organisions du haut patronat dont le « Forum Economique », quelques voix au sein du secteur protestant, appellent au dialogue et rejettent l’option du départ du Président de la République.

De cette pluralité d’opinions et de positions, se profilent deux grandes tendances: la première, qui est plus de facture institutionnelle, reste du côté du dialogue, de l’apaisement social et politique. La deuxième opte pour le départ du Président et du gouvernement et pour la formation d’un gouvernement de transition inclusif en vue de la réalisation du procès « pétro-caribe », la tenue d’une conférence nationale et l’organisation de nouvelles élections. Nous sommes donc en face d’une veritable polarisation de la scène politique et la population est prise en otage.

Le territoire d’Haïti y propose sept pistes de solution pour une sortie de crise:

  1. Nous interpellons vivement tous les acteurs impliqués dans la crise actuelle à faire preuve de dépassement de soi et de prioriser les intérêts supérieurs de la nation haïtienne;
  2. Nous lançons un appel à tous les citoyens et toutes les citoyennes des autres nations, notamment ceux des pays les plus puissants de la planète, à se solidariser avec Haïti à travers leurs organisations, la communication et d’autres moyens qui sont à leur portée ;
  3. Tout en reconnaissant la violence structurelle dont la majorité de la population a toujours été victime, nous condamnons, de toute notre force, la violence sous toutes ses formes comme mécanisme de résolutions de conflits;
  4. Nous invitons instamment les acteurs internationaux, spécialement le Core Group, le Gouvernement des États-Unis d’Amérique du Nord, les Organisations Internationales présentes dans le pays etc., à  prendre conscience de leur lourde responsabilité dans le drame que vit ce peuple et de l’accompagner sincèrement, au-delà des intérêts stratégiques, commerciaux et politiques, dans la recherche de solutions viables et durables et dans la construction d’un Etat de droit ;
  5. Nous exhortons le haut patronat et les grands acteurs économiques en général à une prise de conscience et à un engagement patriotique ferme et sincère, en vue d’apporter une contribution effective à la construction d’une société haïtienne plus juste, plus équitable et plus prospère ;
  6. Nous invitons les tenants des Grands Pouvoirs de l’Etat, notamment ceux du Pouvoir Exécutif, plus spécialement le Président de la République, Mr Jovenel MOÏSE, le Premier Ministre, Mr Jean Henri CÉANT, à écouter, avec un esprit patriotique, les cris de la population,   s’ouvrir à un dialogue sincère avec toutes les forces vives de la nation et prendre les décisions qui s’imposent  dans le sens des aspirations fondamentales de ce peuple souffrant.
  7. Enfin nous lançons un appel aux patrons de presse, aux directeurs d’opinion, spécialement à l’ANMH, l’AMI, l’AJH etc., ainsi qu’aux médias d’État, au respect scrupuleux de la déontologie journalistique en vue d’une participation effective et citoyenne à la construction de notre démocratie.

La déclaration complète se trouve ici.

Poursuivez votre lecture
Article précédent :
Article suivant :
Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.