À l'occasion de la Nuit de prière pour l'Année de la Vie consacrée, Madame Francine Fournier, C.N.D., a partagé cette prière de pardon et d'espérance de sa composition. Un texte inspirant à reprendre tout au long de l'Année.

 

À l'occasion de la Nuit de prière pour l'Année de la Vie consacrée, Madame Francine Fournier, C.N.D., a partagé cette prière de pardon et d'espérance de sa composition. Un texte inspirant à reprendre tout au long de l'Année.

 

Nuit de prière,
demande de pardon

Dieu Père, ton Esprit souffle sur le monde.

Grâce à Toi, la vie surgit sous le soleil.

Un jour, la conscience de ta présence amoureuse nous a emballés et nous avons choisi librement de marcher dans la lignée de ceux qui, dans l’histoire ont cherché Dieu.

Cet engagement nous donnait de vivre dans la joie et le désir de tout donner.

 Mais l’enthousiasme des débuts s’est vu trop souvent affadi.

 La fatigue? La paresse? Le mal de vivre? Le travail? Qu’est-ce qui ne passait plus entre Dieu et nous? Nous étions dans un Québec qui se transformait à vue d’œil. Et, comme sur nos glaces d’hiver, nous avons  patiné dans tous les sens.

Il aurait fallu lutter chaque jour pour garder le cap sur l’essentiel. Mais nous avons trop facilement démissionné et partagé les jeux proposés par une civilisation qui perdait ses valeurs. Quand le monde rejetait l’Église jugée périmée, prenions-nous le temps de creuser nos sources chrétiennes pour nous enraciner dans ce qui nous aurait fait vivre?

Seigneur, nous te demandons pardon pour nos négligences à t’écouter; pour avoir plutôt choisi de vivre au rythme des bruits du monde. L’activisme nous a longtemps menacés, nous en oubliions le goût de Toi, de ta Parole, de  tes sacrements. La prière devenait moins vibrante, plus courte, plus superficielle et ce sentiment d’être filles et fils d’un Dieu Amour qui si bellement pouvait nous combler se perdait dans la routine des jours. Quelle place laissions-nous à l’admiration, à la contemplation de ton Mystère? Intériorisation qui aurait élargi nos espaces et crée plus de vie pour nous et les autres.

À nos sœurs et frères, nos proches, nous devions proclamer la vie en abondance. Pour cela, nos vœux nous libéraient.

Mais nous avons caché l’éclat du  Verbe par nos médiocrités.

Seigneur nous croyons en ta Miséricorde et nous venons ce soir  te demander pardon  pour nos vies diminuées de consacrés et réaffirmer notre désir de refaire alliance avec Toi.

Nous te confions celles et ceux que nous avons côtoyés toutes ces années et qui attendaient de nous une lueur d’espérance pour soulager leur fardeau.

Tant de gens avaient soif de plus de transparence et de joie et n’ont souvent rencontré en nous que visages tristes et indifférents. Seigneur, viens guérir leurs blessures,  nos blessures.

Ton Esprit nous invite ce soir à nous laisser embraser de nouveau par ton feu comme des charbons ardents. Nous savons que nos vies resteront fragiles et baignées dans un monde blessé, mais nous te demandons la force de nous renouveler pour pouvoir servir humblement avec le cœur et les mains de ton Fils. Amen.

 

Poursuivez votre lecture
Article précédent :
Article suivant :
Tous les articles