In memoriam: P. Jean-Marie Rocheleau, SJ

Le père Jean-Marie Rocheleau est décédé le 20 mai 2019, à l’infirmerie de Richelieu, à l’âge de 101 ans. Il a entre autres été père spirituel des élèves et professeur d’histoire au Collège Saint-Ignace, socius du maître des novices au novitia, adjoint du préfet de l’église du Gesù. Mais il s’est surtout consacré au ministère des Exercices Spirituels.

À l’occasion de ses 50 ans de vie dans la Compagnie, le P. Kolvenbach, le supérieur général, lui écrivait le 31 juillet 1985 : « À revoir votre parcours dans la Compagnie, votre vie paraît assez simple. Presque depuis le début, c’est un ministère pastoral qui a été le vôtre, et presque toujours le ministère des retraites. De l’extérieur on ne peut rien dire, non pas qu’il n’y aurait rien à dire, mais le secret du Roi ne doit pas être divulgué ».

Sa biographie complète peut être lue ici, ainsi qu’un court portrait publié en 2018, à l’occasion de son anniversaire 101.

Nouveau numéro de la revue Théologiques

Le 30 avril, à l’Institut de pastorale des Dominicains, a eu lieu le lancement du plus récent numéro de la revue Théologiques, consacré à la théologie de la migration. Frédéric Barriault, Responsable de la recherche et des communications du Centre justice et foi (CJF), a pris part à ce lancement : il y a présenté un article posthume du regretté théologien Gregory Baum. Collaborateur de longue date du Centre justice et foi et des jésuites du Canada, Gregory Baum réfléchit dans cet article à l’accueil des immigrants au Québec, à travers la pensée du cofondateur du CJF, le jésuite Julien Harvey. M. Barriault a souligné dans son allucution que c’était une heureuse idée que de demander à ce « passeur » qu’était Gregory de réfléchir à ces frontières et à celles et ceux qui les franchissent — de gré ou de force. Non seulement qu’il y réfléchisse mais qu’il le fasse à travers le regard de son ami et collègue jésuite Julien Harvey, lequel a tâché toute sa vie durant d’opérer cette jonction entre foi et justice sociale, entre question nationale et ouverture à l’autre, entre souci pour la fragilité de la nation québécoise et devoir de solidarité envers ces nouveaux arrivants, qu’ils fussent réfugiés ou immigrants. Pour un aperçu de la revue, cliquez ici.

Des congrégations religieuses du Québec contre la Loi 21

Quarante congrégations religieuses du Québec ont signé une lettre adressée au ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, pour souligner que le projet de loi 21 va beaucoup trop loin. S’ils adhèrent aux principes de base du projet de loi, « à savoir la neutralité religieuse de l’État, l’égalité femmes-hommes et le devoir d’impartialité de la magistrature », le projet de loi 21 « empiète sur un droit fondamental que doivent garantir nos sociétés démocratiques », écrivent-ils. Pour en savoir plus, cliquez ici.  Rappelons que le Centre justice et foi avait aussi dénoncé ce projet de loi dans ce communiqué de presse.

Les dernières nouvelles du Comité Jésuite pour l’investissement responsable

Barrick's Pueblo Viejo en République Dominicaine.

Barrick’s Pueblo Viejo en République Dominicaine.

Le mois dernier est sorti le dernier bulletin du Jesuit Committee on Investment Responsibility (JCIR – Comité Jésuite pour l’investissement responsable). Le comité a entre autres entreprit un dialogue avec Barrick Gold au sujet des impacts sociaux et environnementaux de la mine d’or Pueblo Viejo (République Dominicaine). Le JCIR a aussi exhorté les institutions qui détiennent des actions de GEO Group, Inc. à voter en faveur d’une résolution d’actionnaires demandant à la société de faire un rapport annuel sur la mise en œuvre de sa politique en matière de droits de la personne. Pour en savoir plus (en anglais), cliquez ici.

Le pape François dénonce le gaspillage et promeut l’économie circulaire et solidaire

© Vatican Media

Le 18 mai dernier, le pape a reçu les membres de la fédération européenne des banques alimentaires et les a remercié pour leur travail. Il a aussi profité de l’occasion pour dénoncer le gaspillage. « Lutter contre cette plaie terrible de la faim, signifie combattre le gaspillage », a-t-il dit. Il a également critiqué la course frénétique au gain et fait la promotion de l’économie circulaire et solidaire. Il faut selon lui favoriser « des modèles de croissance basée sur l’équité sociale, la dignité des personnes, sur l’avenir des familles, le respect de l’environnement ». Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

 

 

 

Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.