La Fête de saint Ignace 2018 s’est avérée très spéciale cette année, puisqu’elle coincidait avec le premier jour de la nouvelle Province jésuite du Canada. Elle a été soulignée le matin à Pickering en Ontario et l’après-midi à Montréal et à Sudbury. David Eley, S.J. et Pierre Bélanger, S.J. ont assisté à deux des événements.

La fête à Pickering, Ontario

Un récit de David Eley SJ.

La journée a débuté par la célébration de la messe présidée par le P. Erik Oland qui devient, ce 31 juillet, Provincial pour tous les jésuites et pour les œuvres de la Province du Canada. La messe a commencé après un hymne glorieux et la lecture par le P. Peter Bisson, ancien Provincial, du décret du P. Général Arturo Sosa, pour l’établissement de la nouvelle Province et pour la nomination du nouveau Provincial. La messe a également été l’occasion de commémorer ceux qui célébraient leurs jubilés d’anniversaire de vie religieuse et de sacerdoce. Nous nous sommes rappelé aussi tous les jésuites décédés durant l’année passée. Une bougie a été allumée à leur mémoire.

Après la messe, le Provincial et le nouveau Socius, Gilles Mongeau, rencontrèrent nos collaborateurs, collaboratrices, ami(e)s et bienfaiteurs à la porte de l’église. Plus tard, ils sont partis pour Montréal pour la deuxième partie de cette journée. De notre côté, à Pickering, nous avons eu un merveilleux pique-nique d’été, sous la tente, et nous avons célébré notre passé et accueilli ensemble les bénédictions de Dieu pour notre avenir.

La fête à l’église du Gésu à Montréal, Québec

Un récit de Pierre Bélanger SJ.

Déjà une heure avant le début de la célébration eucharistique de la fête de saint Ignace, les conversations allaient bon train dans l’église du Gesù. Jésuites originaires de nombreuses villes du Canada, en plus des Montréalais, se mêlaient aux parents et ami(e)s, ainsi qu’aux représentants de plusieurs congrégations religieuses proches des jésuites. L’atmosphère était à la fête; elle était chaleureuse aussi puisque le temps chaud qui touche la métropole depuis quelque temps était aussi de la partie.

Le Provincial Erik Oland avait eu amplement le temps d’arriver de Pickering, où il avait présidé la première eucharistie de la journée en ouverture de la nouvelle Province jésuite du Canada. Il était venu avec Peter Bisson, le Provincial sortant du Canada anglais, et son nouveau Socius, Gilles Mongeau. Le diacre Ted Penton les accompagnait pour l’eucharistie de Montréal et une douzaine de concélébrants, dont plusieurs jubilaires jésuites, complétaient le tableau sacerdotal. C’est Pierre Bélanger qui animait l’assemblée, soutenu par l’orgue et un quatuor vocal de grande qualité.

L’homélie du Provincial a souligné les défis déjà surmontés et ceux qui seront encore présents dans le cadre de la Province du Canada. Le rôle prophétique des jésuites fut souligné, en lien avec la lecture de Jérémie; les qualités du disciple nous furent rappelés grâce à une exhortation de saint Paul aux Galates; les manières d’être et de faire de Jésus, y compris au cœur de la tempête, furent aussi mentionnées comme source d’inspiration pour les jésuites et pour toute personne qui se sent en lien avec la spiritualité ignatienne.

La célébration s’est terminée par une photo de groupe à l’arrière de l’église. Puis tous ont été invités à un cocktail dinatoire suivi d’un repas de fête dans le hall du Gesù-Centre de créativité.

Si l’on cherche une manière de décrire en deux mots cet évènement jésuite, on pourrait penser à « simplicité » et « grandeur ». Simplicité dans les relations, dans la manière de prier, dans l’animation et les mots du Provincial; grandeur grâce à la beauté de l’église et à la qualité musicale, par la qualité de la participation et dans la conscience aussi de vivre un moment important de l’histoire de la Compagnie de Jésus au Canada. Oui, Simplicité et Grandeur ont pu se rejoindre!

 

La fête à Sudbury, Ontario