Le père Larry Kroker est décédé en paix le 6 octobre 2019 à la Maison René Goupil, Pickering. Il était dans sa 80e année et dans la vie religieuse depuis 60 ans. Larry, le fils de Jacob Kroker et Margaret Doucette est né à Jellicoe, en Ontario (district de Thunder Bay). Après l’école secondaire, il est entré dans la Compagnie à Guelph le 14 août 1959. Deux ans plus tard, le 15 août 1961, il prononça ses premiers voeux. Après le juniorat, Larry s’est rendu en 1963 à Mount St. Michael’s à Spokane pour étudier la philosophie. Sa régence de deux ans s’est déroulée à l’école secondaire Loyola de Montréal et à l’école secondaire Brebeuf de Toronto. Il a étudié la théologie au Regis College, Willowdale, de 1968 à 1972. Son ordination a eu lieu à l’église St. Andrew’s de Thunder Bay le 5 juin 1971.

C’est en 1972 que Larry est retourné à ses racines dans le Nord de l’Ontario et a commencé son ministère de toute une vie auprès des peuples autochtones. Il a commencé à la réserve de Fort William, près de Thunder Bay. Cet apostolat l’a amené à Longlac, à West Bay (où il a fait son troisième an en 1976), à Spanish, Aroland, Espanola et bien d’autres stations missionnaires. Larry a prononcé ses voeux perpétuels en 1978 et, dix ans plus tard, sa dernière mission a commencé en 1988 lorsqu’il s’est installé à Thunder Bay. Il a été pasteur à l’église St. Anne’s Church sur la réserve de Fort William, puis pasteur de la paroisse Kitchitwa Kateri à Thunder Bay ; il a également servi à Armstrong et Gull Bay. En 1989, Larry a été nommé supérieur de la Mission de Thunder Bay, qui comptait alors huit prêtres et trois frères. L’une de ses douloureuses tâches fut de transférer au diocèse la paroisse jésuite de Saint-Andrew’s, paroisse jésuite de longue date.

En 2015, Larry était le seul jésuite du district de Thunder Bay. Puis, en mars 2018, Larry a reçu un diagnostic de cancer grave et a commencé une chimiothérapie. Il n’a pas pu se rendre à Toronto pour recevoir le prix St. Joseph’s Award comme missionnaire canadien de 2018 des missions catholiques au Canada. Mais plus tard cette année-là, le chef honoraire Kroker de la Première nation de Fort William a été honorablement fêté à Thunder Bay. Le nom autochtone qui accompagnait sa désignation de chef honoraire en 2011 était Aski Shabwaweshkang – Celui qui va partout.

Dans un article sur Larry dans le blog IgNation de la Province des Jésuites, il a déclaré : “Je me suis rendu compte que l’enseignement secondaire n’était pas ma vocation ; je n’étais pas un enseignant naturel dans ce contexte. Et je suppose que ce n’est pas pour ça que je suis devenu prêtre. Son programme de formation comprenait des périodes de ministère pastoral dans des paroisses autochtones, ” où je semblais très bien m’intégrer “, se souvient-il. Environ un an après son ordination en 1971, il décida que le ministère sacerdotal dans ce contexte était sa véritable vocation. Plus tard, le P. Kroker et d’autres ont commencé à réfléchir à des moyens d’élever le niveau de leadership autochtone dans les paroisses catholiques. Le résultat de ce discernement fut, en 1996, la formation de la paroisse Kitchitwa Kateri à Thunder Bay, qui est au service des peuples autochtones qui ont émigré ou qui visitent le coeur de la ville.”

Larry a pris les cadeaux de la tradition jésuite et des Exercices et les a offerts aux indigènes. Il a donné les Exercices Spirituels à plusieurs et a établi une CVX. Et il a lancé un programme de formation autochtone qui a permis l’ordination de diacres autochtones et le placement permanent des femmes autochtones dans le ministère. Il laisse derrière lui une équipe pastorale forte et bien formée pour poursuivre le ministère. Ce qui est le plus remarquable, c’est que Larry a été capable d’inculturer la foi catholique pour les peuples autochtones, de sorte que les cérémonies autochtones ont été magnifiquement tissées dans la liturgie. Et ce prêtre du peuple se trouvait non seulement vêtu de vêtements ou d’insignes, mais aussi côte à côte avec une canne à pêche ou un fusil de chasse dans sa main. Larry a vécu l’Incarnation.

Offrez une messe pour le repos de son âme. On demande aux membres du district de Manitoulin et de la communauté de Thunder Bay d’offrir deux messes.

VEILLÉE FUNÈBRE (Pickering)

Jeudi 10 octobre (Chapelle St. Ignatius, Manresa, Pickering)

19 h 00 – 21 h 00 Visites

20 h 00 Cérémonie de prière

MESSE FUNÉRAIRE

Le vendredi 11 octobre (chapelle St. Ignatius, Manresa, Pickering)

10 h 30 Messe de funérailles

11h30 Réception (Manresa Manor)

VEILLÉE FUNÈBRE (Thunder Bay)

Mardi 15 octobre (Cathédrale St. Patrick’s, Thunder Bay)

17 h 00 – 20 h 00 Visites

19h00 Prières

MESSE D’ENTERREMENT CHRÉTIEN

Mercredi 16 octobre (Cathédrale St. Patrick’s, Thunder Bay)

11h00 Messe

ENTERREMENT

Mercredi 16 octobre (Cimetière de l’Immaculée Conception, Première nation de Fort William)

13 h 00 Rite d’inhumation

FÊTE

Mercredi 16 octobre (Centre communautaire de la Première nation de Fort William)

14h00 Fête communautaire

Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.