Le P. André Brouillette, S.J. publie au Cerf, dans la collection Cogitatio fidei, Le lieu du salut – Une pneumologie d’incarnation chez Thérèse d’Avila.

Voici ce qu’en révèle l’éditeur en guise de présentation de l’oeuvre.

“Quelle trace se donne à voir en l’homme de sa participation à la vie divine ? Où peut-il contempler l’Esprit à l’œuvre ? Comment se réalise en sa vie l’action de l’Esprit Saint, envoyé par Dieu et révélé dans le Fils ?

Renversant la doctrine trinitaire traditionnelle et explorant l’espace théologique entrouvert par Karl Rahner, André Brouillette donne une lecture pneumatologique inédite de la dynamique salvifique de l’Esprit. Le salut est certes un état, intime et permanent, mais il se révèle en mouvement, dans la kénose.

À travers l’étude littéraire des écrits de Thérèse d’Ávila se profile la formulation du salut comme lieu : lieu habité et à habiter, lieu en croissance, lieu finalement décliné en diverses figures, du monastère à l’âme. Mystique, écrivain, fondatrice, réformatrice, docteur de l’Église, la sainte témoigne, en sa chair et en son œuvre, du mystère de la relation trinitaire et de la rencontre entre l’homme et Dieu.

De la Vie aux Fondations, en passant par les demeures du Château intérieur, une dynamique d’incarnation impulsée par l’Esprit, où se répondent théologie spéculative, mystique et poésie.”

Poursuivez votre lecture
Article précédent :
Article suivant :
Tous les articles