Le 22 avril 2019, nous avons célébré deux événements : le lundi de Pâques et le Jour de la Terre. «Aujourd’hui, les vagues de la destruction personnelle et planétaire refluent vers les sources de l’espérance», écrit le P. Erik Oland, supérieur des Jésuites au Canada dans une nouvelle lettre à la Province.

Cette lettre est un appel à poursuivre et promouvoir une conversion écologique chez les jésuites, leurs collaboratrices et leurs collaborateurs, et nous tous et toutes vivant sur cette planète, notre maison commune. Poursuivre, en effet, car avant même que le souci écologique ne devienne l’une des préférences apostoliques universelles, certains jésuites avaient déjà participé à une Commission sur la mission et l’écologie. Le Provincial demande aujourd’hui à la nouvelle province du Canada de s’engager dans la réconciliation avec la création en mettant progressivement en place certaines recommandations de la commission.

Le P. Oland invite donc chaque communauté à s’adapter à son milieu, mais propose également des actions ayant une portée universelle. D’abord, en incitant toutes les œuvres des communautés jésuites à se joindre au Réseau des Églises vertes. Ensuite, en consacrant du temps à la conversation spirituelle pour mieux intégrer la perspective de l’encyclique Laudato Si’ du pape François. Enfin, en réduisant la consommation de produits à base de protéines animales.

L’urgence climatique est réelle. L’extraction démesurée des ressources naturelles et le réchauffement climatique provoquent la désertification dans plus de 100 pays, provoquant par exemple la disparition de plus de la moitié des rivières en Chine. Le Canada n’est pas épargné. Nos réserves d’eau sont en déclin. Chaque jour, 11 millions de litres d’eau contaminée se déversent dans les eaux souterraines de l’Alberta à cause des sables bitumineux. L’apport excessif d’engrais menace le lac Winnipeg, envahi par les algues bleues.

Cette lettre du Provincial encourage ainsi « la nouvelle province jésuite du Canada à une réflexion plus profonde et à une action plus vigoureuse face à la crise de notre environnement mondial » pour pratiquer « la résurrection avec le Christ en prenant soin du monde qu’il unifie. »

La lettre entière est disponible ici.

Lisez la lettre.

Quelques ressources jésuites pour faire de Pâques une occasion de conversion écologique 

 

Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.