Nous pouvons avoir un marché éthique qui respecte les personnes et la nature. Père Arturo Estrada, S.J.

Le père Arturo Estrada, S.J., directeur de la Mission jésuite de Bachajón dans l’État du Chiapas, au Mexique, a visité l’Ontario et Terre-Neuve-et-Labrador du 18 au 27 novembre dernier. Sa visite coïncidait avec la campagne Giving Tuesday (Mardi je donne) de Canadian Jesuits International (CJI) : « JUST Communities ». Cette campagne, qui se terminait le 3 décembre, mettait en lumière le travail des partenaires de notre communauté dans le Sud et leurs efforts visant à renforcer la relation entre les personnes et avec la terre – notre maison commune.

Le P. Arturo parle au Mary Ward Centre à Toronto (Crédit photo : CJI)

Le P. Arturo parle au Mary Ward Centre à Toronto (Crédit photo : CJI)

Le Père Arturo a pris la parole dans des écoles, des paroisses et au Mary Ward Centre de Toronto, de même que devant un grand nombre de partisans du CJI lors d’un dîner qui a eu lieu au bureau de CJI. Il a parlé du travail de la Mission jésuite de Bachajón, et expliqué comment elle accompagne depuis plus de 60 ans la communauté Tseltal-Maya dans son cheminement vers l’autonomie et la transmission de la culture aux nouvelles générations.

Le point culminant de la visite du Père Arturo a été les trois événements de mobilisation tenus à Ottawa, St John’s et Toronto : More than coffee; cultivating dignity and justice in Chiapas (Plus que du café : Cultiver la dignité et la justice au Chiapas). Lors de ces événements, le Père Arturo a parlé de leur partenariat avec les Tseltal et de la façon dont ils favorisent la dignité et la justice : 1) par la promotion de la propriété de la terre, de la sécurité alimentaire et de salaires équitables; 2) par la défense d’une autonomie gouvernementale au plan sociopolitique conforme aux valeurs de la culture Tseltal; 3) par le renforcement de l’église autochtone au moyen d’une synthèse des rituels mayas et de rôles accrus des laïcs.

Le Père Arturo avec des étudiants à Ancaster, Ontario (Crédit photo : P. Niemeyer/CJI)

Le Père Arturo avec des étudiants à Ancaster, Ontario (Crédit photo : P. Niemeyer/CJI)

Le Père Arturo a également fait cette présentation lors de deux événements « Journées de justice sociale » du Youth for Others (Y4O) à St John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador et à Ancaster, en Ontario. Y4O est le programme de sensibilisation scolaire du CJI. Il vise à informer les étudiants à propos de leur riche héritage de justice sociale et des responsabilités qu’il comporte. Il a également pour but de les engager dans des enjeux de justice sociale en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Les étudiants qui ont participé aux « Journées de justice sociale » de Y4O ont écouté la conférence du Père Arturo sur More than coffee; cultivating dignity and justice in Chiapas (Plus que du café : Cultiver la dignité et la justice au Chiapas). Ils ont entendu de quelles façons la communauté de Bachajón résiste aux systèmes économiques abusifs et ajoute de la valeur à la chaîne d’approvisionnement en renforçant l’autonomie des communautés locales. Le Père Arturo a mis les étudiants au défi de parfaire leurs connaissances sur l’endroit d’où proviennent les biens et les produits et sur la façon dont ils parviennent à leurs magasins locaux, et de regarder l’ensemble du processus à travers la lentille de la justice sociale. Ils ont également été encouragés à utiliser leur « pouvoir d’achat » pour s’aligner sur les entreprises qui utilisent des façons plus équitables de cultiver la terre ou de fabriquer des biens et qui vendent leurs produits à un prix juste.

Le P. Arturo avec le P. Hasina Rakotoarisoa SJ et Donna Naughton, directrice générale de Kateri MInistry (Crédit photo : P. Niemeyer/CJI)

Le P. Arturo avec le P. Hasina Rakotoarisoa SJ et Donna Naughton, directrice générale de Kateri MInistry (Crédit photo : P. Niemeyer/CJI)

Le Père Arturo a aussi eu la chance de rencontrer le père Hasina Rakotoarisoa, S.J. et Donna Naughton, directrice générale de Kateri Ministry pour discuter des enjeux et des opportunités rencontrés dans le travail d’accompagnement des communautés autochtones au Canada et au Chiapas. Mme Naughton a remarqué le travail effectué par les jésuites et les Tseltal dans la construction de l’église autochtone par la consolidation des rituels mayas, avec l’appui du diocèse de San Cristóbal de Las Casas, était une chose à laquelle on aspire beaucoup au Canada et qui pourrait contribuer à une plus grande réconciliation.

Le Père Arturo a également fait appel à la communauté LatinX d’Ontario par l’entremise d’une entrevue radiophonique sur les ondes de Radio Voces Latina et en participant à une assemblée au centre communautaire San Lorenzo Latin American Community Centre.

Le voyage du Père Arturo au Canada a été plus qu’une simple visite; c’était l’occasion d’établir des relations avec des individus, des organisations et des institutions qui s’identifient aux efforts de la communauté Tseltal. Il préconisait aussi des échanges et un partage de connaissances et de points de vue afin de construire des communautés justes.

P. Arturo avec Jenny Cafiso, directrice du CJI (Crédit photo : V. Reyes/CJI) (Photo de la bannière : V. Blanco/CJI, le P. Arturo Estrada SJ lors de sa présentation en

P. Arturo avec Jenny Cafiso, directrice du CJI (Crédit photo : V. Reyes/CJI)

Tous les articles