Le congrès qui a réuni cette année les établissements d’enseignement jésuites dans le cadre du Colloque triennal 2019. Construire des communautés de justice et d’espérance aura été une expérience étonnante pour les dix membres du personnel du Loyola High School de Montréal qui y ont participé. Organisée dans le cadre magnifique du campus de l’Université Loyola de Chicago sur les rives du lac Michigan, cette rencontre de quatre jours qui rassemblait des éducatrices et des éducateurs d’un peu partout en Amérique du Nord nous aura offert de riches occasions de prière et de célébration communautaire, de grandes conférences vraiment inspirantes et toute une gamme d’expériences transformatrices et d’activités interactives.

Chaque jour, tous les participants au Colloque se réunissaient pour une célébration de prière matinale, suivie de grands exposés par quelques leaders du Réseau des collèges jésuites. Notre équipe a été particulièrement impressionnée par le père Mike Gilson, SJ, qui a développé le thème du congrès, « Construire des communautés de justice et d’espérance », en explorant les quatre Préférences apostoliques de la Compagnie de Jésus :

  • Montrer la voie vers Dieu à l’aide des Exercices spirituels
  • Faire route avec les pauvres et les exclus
  • Accompagner les jeunes vers un avenir porteur d’espérance
  • Travailler à la sauvegarde de notre Maison commune

Cliquez sur l’image pour les vidéos (en anglais) des présentations et des discussions

Le père Gilson a pressé les éducateurs de collaborer entre eux à surmonter les difficultés qui feront sûrement partie de notre travail dans l’axe des Préférences. Il a demandé aux collèges d’affronter les peurs qui surgissent d’un processus de changement en priant l’Esprit saint d’orienter notre action. Il a fait valoir qu’avec la grâce de Dieu, en collaborant avec nos collègues et en persistant dans nos efforts, nous saurons discerner comment être à l’écoute de l’Esprit saint et aligner notre travail sur la volonté de Dieu. Mais pas besoin de se précipiter, a-t-il fait remarquer, car « c’est lentement que vous irez le plus sûrement là où vous voulez vous trouver ». Les autres conférenciers principaux ont été le père Greg Boyle, SJ, fondateur des Homeboy Industries de Los Angeles; le père Tim Kesicki, SJ, président de la Conférence jésuite du Canada et des États-Unis; et Janet Sister, vice-présidente à l’intégration de la mission de l’Université Loyola de Chicago.

Après chaque communication, les participants au congrès se voyaient proposer diverses activités d’apprentissage, dont la visite de deux des quatre écoles secondaires jésuites de la région de Chicago : Cristo Rey Jesuit High School et Loyola Academy. Ils ont aussi choisi de participer à l’une des trois « expériences transformatrices » préparées spécialement pour le Colloque : l’exercice de la couverture en solidarité avec les Premières Nations, une visite guidée de l’Université Loyola sous l’angle de la durabilité et une excursion dans un quartier de Chicago. Outre ces occasions d’apprentissage bien concrètes, nous avons pu participer à un large éventail d’ateliers en petit groupe, offerts par des enseignantes et des enseignants du Réseau des collèges jésuites. Voici quelques-unes des séances auxquelles ont assisté des membres de notre délégation :

  • Le Réseau ignatien de solidarité : construire dans nos collèges une culture de l’hospitalité à l’égard des migrants
  • Évaluer le processus d’évaluation du personnel enseignant
  • Outils numériques pour la classe de mathématiques
  • Les commotions cérébrales : l’approche jésuite
  • La Cura personalis à son meilleur
  • Comment faire fonctionner le Plan pédagogique individualisé (PPI)
  • Good Grief: aider les ados à vivre la perte d’un être cher
  • Pour améliorer le marketing des admissions
  • Différents dons, mais un même Esprit : au service des élèves avec des difficultés d’apprentissage
  • Une approche différenciée en classe de sciences humaines
  • Profil psychologique religieux de l’élève moderne

En plus des séances et des rencontres officielles, il y a eu du temps pour la prière et la fraternisation. Une messe quotidienne était offerte aux personnes intéressées, et tout le groupe des participants au Colloque s’est retrouvé deux fois pour célébrer la messe ensemble dans la très belle chapelle de la Madonna della Strada, qui surplombe le lac. Le grand groupe s’est aussi réuni en soirée pour un moment de détente et de « compagnonnage », et notre petite délégation a organisé deux caucus pendant la semaine : une fois avec les autres participants canadiens, de l’école secondaire Saint-Paul de Winnipeg et de l’école intermédiaire Mère-Teresa de Regina; et une fois, tout simplement entre nous pour nous demander comment intégrer tout ce que nous apprenions au Colloque aux changements stratégiques prévus dans un proche avenir à Loyola.

Somme toute, le Colloque 2019 aura été une expérience phénoménale pour tous ceux et celles qui y ont participé. Nous sommes rentrés à Montréal, résolus à « construire des communautés de justice et d’espérance » à la lumière de nos Préférences apostoliques, pendant la prochaine année scolaire et après.

Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.