À la Maison René-Goupil (Pickering), le 2 mai, est décédé paisiblement Norm Dodge, entouré de ses confrères jésuites. Âgé de 92 ans, il a été jésuite pendant 67 ans. Norm, fils de Charles Frederick Dodge et de Veronica Theresa McDonald, est né le 6 avril 1928 à Saint-Jean (Nouveau-Brunswick). Après sept ans d’études à Loyola High School and College à Montréal, il fit son entrée dans la Compagnie de Jésus le 7 septembre 1953. Après avoir prononcé ses premiers voeux en 1955, il fit une année de juniorat avant ses études en philosophie, qu’il entama ensuite à l’Immaculée-Conception à Montréal. Il fit un an de régence à Regiopolis High School (Kingston) et deux ans à Campion High School (Regina).

En 1961, Norm étudia la théologie à Regis College (Willowdale) et fut ordonné prêtre le 14 juin 1964. Après avoir discerné son ministère, il commença un programme de sciences humaines à Ottawa en 1967. Deux ans plus tard, il débuta un long mandat de neuf ans auprès de la Federation of Catholic Charities à Montréal, faisant bon usage de son excellente formation. En 1978, à titre de travailleur social qualifié, il se spécialisa en soins pastoraux auprès des personnes âgées et des confinés au logis. Ce ministère l’appela à travailler avec des ministres et bénévoles laïcs, à interagir avec les paroisses locales, à assister à de longues réunions avec divers organismes communautaires et ecclésiastiques, et à conseiller les familles et amis de ses clients.

En 1990, le décès de sa mère âgée de plus de 100 ans a marqué un tournant décisif dans sa vie : Norm se porta volontaire pour la mission jésuite en Jamaïque. Il fut curé de l’église St. Theresa à West Kingston et exerça ces fonctions pendant trois ans dans cette grande paroisse.

Après trois ans dans les Caraïbes, Norm décida qu’il était temps de revenir au bercail. En 1993, il fut donc affecté à la communauté jésuite d’Ottawa où il reprit son accompagnement pastoral auprès des personnes âgées. Pendant ses premières années, Norm fut le supérieur de cette communauté jésuite, composée essentiellement (hormis les Canadiens) de jésuites d’Afrique et du Proche-Orient inscrits aux diverses universités de la ville. À titre de supérieur, il fit preuve d’une grande générosité ignacienne, favorisant ainsi un environnement communautaire des plus agréables. Il agit aussi comme consulteur de la province du Haut-Canada de 1997 à 2003. Norm continua à exercer ces fonctions exigeantes jusqu’en 2015, lorsqu’il réalisa que son niveau d’énergie et que ses capacités cognitives commençaient à diminuer. Après avoir renoncé à cette responsabilité, il devint directeur spirituel pour des curés, des religieuses et des laïcs. En mai 2016, il déménagea à l’infirmerie jésuite à Pickering (Ontario).

Le père Dodge possédait les qualités essentielles pour les soins pastoraux : toujours de bonne humeur et très patient, il était aussi à l’écoute des autres. Norm croyait qu’il était primordial de passer du temps de qualité avec chaque personne à qui il rendait visite. Il refusait de tout simplement donner la communion et de s’esquiver rapidement – il forma donc ses bénévoles pour qu’ils suivent son exemple. Ses équipes rendaient visite aux confinés dans de nombreuses paroisses. Il fournit également des services pastoraux à divers hôpitaux et résidences pour personnes âgées et exerça le rôle d’aumônier ad hoc auprès des sœurs de Ste-Anne à Montréal et à Ottawa. Doté d’un tempérament calme et détendu, Norm s’intégra sans peine dans toute communauté. Son sourire radieux apporta la paix et la joie à de nombreuses personnes, même après sa retraite. Il s’adapta remarquablement bien à la Maison René-Goupil et participa à tous

les événements de la communauté. Il aimait beaucoup se rendre à la Maison La Storta pour y consulter les ressources de la bibliothèque et y partager un repas dominical.

Norm Dodge a été intronisé au Hall du mérite de Loyola High School à Montréal. On lui décerna cet honneur lors du premier banquet d’inauguration du Hall de mérite le 30 mai 1986. Norm fut intronisé en même temps que Bernard Lonergan, John Hodgins, et Son Excellence Major-général George P. Vanier. On lit ce qui suit dans l’hommage qui lui a été rendu : « Le père Dodge aime beaucoup parler de son travail auprès des personnes âgées et handicapées, mais il est gêné de parler de lui-même. » Cependant, Norm a révélé qu’il avait été inspiré comme élève par le père Tom Moylan, SJ, à s’intéresser aux gens, et a réitéré que la simplicité et le profond dévouement de Tony Walsh à la Maison Benoit Labre l’avaient aussi grandement influencé.

Norm ne s’est jamais vanté de ses prouesses athlétiques au hockey et au baseball. Cependant, en devenant jésuite, il abandonna ce qui aurait probablement été une carrière prometteuse dans les rangs du hockey professionnel. Néanmoins, il joua pour le Canadien junior à l’époque de Jean Béliveau et demeura toujours un fervent partisan des Canadiens de Montréal.

Au cours des derniers mois de sa vie, la santé de Norm a décliné rapidement en termes de mémoire et de mobilité. Malheureusement, comme ce fut le cas pour d’autres résidents de la Maison René-Goupil, la COVID-19 s’est emparée de ce bien-aimé jésuite, et il mourut rapidement.

Tous les articles