Centre de créativité Le Gésu

Puisant sa source dans une histoire de plus de 150 ans et dans les valeurs de base des jésuites, le Gesù a toujours été un lieu de rencontre signifiant, inclusif, ouvert à l’humain. Aujourd’hui l’ensemble du lieu comprend l’église, les salles dont le grand amphithéâtre et une résidence. Ce lieu qu’on appelle “Le Gesù” possède une envergure internationale avec ses assises dans le domaine des arts, de la science et de la spiritualité.
Histoire (tiré du livre Le Gesù : 150 ans d’histoire, Le Gesù-Centre de Créativité 2016).
C’est en réponse à l’« Appel aux Jésuites », formulé en juillet 1841 par Mgr Ignace Bourget, deuxième évêque de Montréal, qu’une dizaine de pères et de frères jésuites s’est établie à La Prairie, sur la rive sud du Saint-Laurent. Peu après leur arrivée, les jésuites ont exprimé leur désir de s’établir au cœur même de la métropole afin d’y poursuivre, à la demande de l’évêque, leur mission d’éducation et d’évangélisation.
Immeuble patrimonial classé depuis 2012, le Gesù a été pendant plus de 100 ans la chapelle et la grande salle académique du Collège Sainte-Marie. Le collège se voulait le successeur montréalais du fameux collège des Jésuites, qui avait été fondé à Québec en 1635.
Depuis sa rénovation dans les années 1990, le Gesù poursuit sa fonction d’église et de centre de créativité. Laissons les derniers mots au provincial Jean-Marc Biron. « En ce moment, le Gesù, église et salles, s’inscrit dans un projet de nature patrimoniale, qui rappellera ce que la Compagnie de Jésus a voulu transmettre à la société et à l’Église du Québec : soit une vision humaniste, une approche d’éducation intégrale. Avec des partenaires, nous voulons en faire un lieu de mémoire où croissance humaine et spirituelle, analyse sociale et engagement convergent; un carrefour d’humanisation, un lieu de Parole, de silence et d’écoute, un lieu de célébration, de fête, où la réalité s’incarne dans la rencontre de la vie, de la culture et du sacré. »

Nos coordonnées

1200, rue de Bleury
Montréal, QC H3B 3J3
(514) 861-4378

legesu.com

A propos du Gesù

UN LIEU D’ART, DE RENCONTRE, DE QUESTIONNEMENT

Au cœur du Quartier des Spectacles et du centre-ville de Montréal, le Gesù est un organisme artistique qui se démarque par ses lieux et ses activités. Dédié à l’accueil des artistes et à la diffusion des arts, le Gesù est porteur d’une mission : offrir au public et aux artistes des expériences qui questionnent, forcent la rencontre, suscitent le dialogue. C’est en privilégiant le rapprochement des créateurs et des spectateurs qu’il entend poursuivre la tradition qui l’a fondé, faisant de ce patrimoine historique et culturel un espace vivant de rencontre et de création. Le lieu qui accueillait hier la naissance du Théâtre du Nouveau Monde assiste aujourd’hui à l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes.

Le Gesù accueille chaque année plus de 300 activités culturelles et artistiques, allant de la musique au théâtre en passant par la danse, l’humour et le conte. En dehors d’activités de locations rendues cohérentes par notre volonté de rendre homogène la programmation, il développe ses activités de diffusion pour présenter des concerts uniques ; soutient la relève en accueillant un programme de résidences de création ; offre de la visibilité à des artistes visuels par l’intermédiaire de ses espaces d’expositions. Acteur important de la vie culturelle montréalaise avec plus de 50 000 visiteurs par année, le Gesù collabore aux événements majeurs qui font la réputation de la ville de Montréal : le Festival International de Jazz de Montréal, le Festival Juste pour Rire, les Francofolies, Montréal en Lumière ou encore le Festival du Monde Arabe.

UN PATRIMOINE ARCHITECTURAL, ARTISTIQUE ET CULTUREL

On ne saurait parler du Gesù sans revenir sur sa riche tradition plus que centenaire.  La salle fut ouverte au grand public le 10 juillet 1865 avec un débat de l’Académie française qui portait sur le patriotisme. Ayant comme vocation première de servir de salle académique et de chapelle au collège Sainte-Marie, le Gesù ne commença à présenter des spectacles qu’après la rénovation de 1923. La troupe des Anciens du Gesù, dirigée alors par le père Joseph Paré, vit l’éclosion de jeunes comédiens qui allaient devenir des personnalités de la scène au Québec, notamment Hector Charland et Paul Langlais.

On entreprit une série de rénovations majeures en 1945. Le nouvel appareillage et une réfection de type « modern style » firent du Gesù un lieu recherché : la scène avait dorénavant une régie dernier cri, de nouveaux éclairages et un plateau tournant. L’amphithéâtre permettait quant à lui une modulation de 875 à 1 000 sièges.  Parmi les troupes qui se produisirent au Gesù, il faut nommer : les Compagnons de Saint-Laurent en 1945, l’Équipe en 1946, le Rideau Vert et le Théâtre d’essai en 1949, le Théâtre du Nouveau-Monde en 1951, le Théâtre Club en 1956 et la Nouvelle Compagnie théâtrale en 1964.  Outre les nombreuses productions de ces troupes, qu’on se rappelle la reprise de Tit-Coq de Gratien Gélinas en 1948, De l’autre côté du mur de Marcel Dubé en 1952 et Zone en 1953, les Insolites de Jacques Languirand en 1956, Le veau dort de Claude Jasmin en 1963 et le Pendu de Robert Gurik en 1967. En 1970, le Gesù accueillait la premièreNuit de la poésie avec les mémorables prestations de Gaston Miron, Michèle Lalonde, Michel Garneau et Raoul Duguay.

En 1975, le ministère des Affaires culturelles du Québec classe le Gesù « monument historique » et « bien culturel ».

Après une suspension temporaire de ses activités, le Gesù fut rénové et doté de deux amphithéâtres dont l’un de 425 sièges et l’autre de 83 sièges, de deux salles consacrées aux expositions (Custeau et Sawyer), d’une salle de conférences et d’un hall polyvalent. Parallèlement aux rénovations, une consultation nationale a été entreprise en 1992. Celle-ci est venue confirmer le réel besoin pour le milieu artistique montréalais de créer un lieu ouvert à la relève, aux artistes des régions et aux différentes communautés culturelles. Une campagne de levée de fonds Que le rideau s’ouvre fut alors entreprise auprès des anciens du collège Sainte-Marie, de même qu’à diverses institutions tant privées que publiques.

L’année 1992 fut consacrée à la mise en place de ce lieu de création et de diffusion. L’inauguration officielle eut lieu le 1er octobre 1993. C’est à cette date que le Gesù est devenu les Salles du Gesù avec pour mandat de renouer avec le foisonnement des activités artistiques qu’il avait connu par le passé et de favoriser la vie culturelle montréalaise. Une équipe de professionnels a été constituée afin de donner aux salles du Gesù une vocation spécifique, dédiée à la diffusion des arts visuels, des arts littéraires et des arts de la scène.  Il ne restait plus qu’à laisser libre cours à la créativité.