P. Pierre Ringuet, S.J., décédé à la communauté Jean-de-Brébeuf de l’infirmerie de Richelieu, mardi 26 janvier 2016, à l’âge de 93 ans, après 72 ans de vie religieuse.

 Le P. Pierre Ringuet, décédé à la communauté Jean-de-Brébeuf de l’infirmerie de Richelieu, 
mardi 26 janvier 2016, à l’âge de 93 ans, après 72 ans de vie religieuse.

Le corps sera exposé à la résidence funéraire Urgel Bourgie, 1255,  avenue Beaumont, à Montréal, le 1er février, de 19 h à 21 h.
Les funérailles auront lieu le mardi, 2 février, à 14 h, à l’église Saint-Vincent-Ferrier, rue Jarry Est, angle Henri-Julien.
Le P. Michel Lefebvre, supérieur de la communauté de la Maison Bellarmin, présidera la célébration.

 

NÉCROLOGIE

Pierre RINGUET, S.J. (1922-2016)

Né à Drummondville, le 20 mars 1922, il a fait ses études secondaires et collégiales au Séminaire de Saint-Hyacinthe et il est entré dans la Compagnie le 14 août 1943.  Après le noviciat et le juvénat au Sault-au-Récollet, il avait étudié la philosophie durant deux ans au Collège de l’Immaculée-Conception, à Montréal. Il fit ensuite trois ans de régence au Collège Brébeuf, où il enseigna au cours secondaire.  Il suivit le cycle de quatre ans des études de théologie à Montréal et fut ordonné prêtre le 21 juin 1956 par le cardinal Paul-Émile Léger. Après avoir complété sa théologie, il fut l’adjoint du préfet de discipline à Brébeuf, de 1957 à 1958, avant de faire son troisième an à Mont-Laurier.
 
Ayant achevé sa formation, Pierre fit d’abord partie de l’équipe jésuite, chargée de l’animation de la Croisade Eucharistique, un mouvement très répandu dans les écoles primaires du Canada français jusqu’à la fin des années 1970. Mais sa collaboration fut de courte durée parce qu’il préférait travailler dans les collèges et s’investir de diverses manières auprès des adolescents. Il fut donc professeur, conseiller spirituel et animateur d’un groupe de routiers au Collège Sainte-Marie, jusqu’à la fermeture du collège en 1969.  Plusieurs de ses anciens élèves de Brébeuf et de Sainte-Marie sont demeurés en contact avec lui jusqu’à la fin de sa vie.
 
De 1970 à 1994, il enseigna ou fut animateur de la pastorale dans plusieurs institutions privées d’enseignement secondaire de la région de Montréal et, en particulier, au Collège Ville-Marie, dont il était un ami du directeur-fondateur, M. Aurèle Daoust. Avec un groupe d’amis, il avait mis sur pied un centre pour des jeunes et des familles, à Val-Morin, l’Auberge Clair-Matin, dans les années 1970. Il fut aussi, durant plusieurs années, membre du conseil d’administration du Centre de l’Immaculée-Conception, qui s’appelle maintenant « Centre Père Sablon ».
 
Pierre avait un frère et deux sœurs, qui sont décédés avant lui. Il lui reste des cousins et cousines, mais surtout de nombreux amis, dont plusieurs sont des anciens collègues et élèves des collèges où il a enseigné. Le corps sera exposé lundi soir prochain, 1er février, à la résidence funéraire Urgel Bourgie, de l'avenue Beaumont, à Montréal, de 19h à 21h. Les funérailles auront lieu le lendemain, 2 février, à 14h, à l’église Saint-Vincent-Ferrier, rue Jarry Est (angle Henri-Julien). Michel Lefebvre, le supérieur de la communauté Bellarmin, dont Pierre Ringuet était membre jusqu’à sa mort, présidera la célébration.