Des membres des équipes d’animation du Centre de spiritualité Manrèse et du Centre justice et foi se sont réunis durant deux jours pour un séminaire de lecture de ce document qui articule la spiritualité ignatienne et l’engagement jésuite pour la justice.

À Québec, à la fin septembre dernier, des collaborateurs et collaboratrices des Jésuites ont voulu souligner les 40 ans du Décret 4 de la 32e CG. Des membres des équipes d’animation du Centre de spiritualité Manrèse (de la ville de Québec), et du Centre justice et foi (de Montréal), se sont réunis durant deux jours complets pour un séminaire de lecture de ce document qui articule la spiritualité ignatienne et l’engagement jésuite pour la justice.

Sous l’habile direction de la théologienne Anne Fortin, de l’Université Laval (à Québec), cette douzaine de personnes, engagées dans les deux principales œuvres de la Compagnie au Canada français, ont pris le temps de relire et de méditer ensemble le Décret 4.

Les fruits de cet exercice ont été très riches et appréciés. Tous avaient le sentiment de redécouvrir le document comme si c’était la première fois et avec un regard neuf. L’expérience a montré que ce texte a très bien «vieilli» puisqu’il articule, d’une manière absolument inédite et avec une grande profondeur, les liens entre foi et justice.

Le Décret 4 continue de porter un souffle qui inspire et éclaire l’engagement d’aujourd’hui. Ce temps de lecture partagée et méditative a donc permis aux participants et aux participantes de tisser des liens entre eux et, surtout, de se voir confirmés dans leur engagement au service de la mission commune de la Compagnie de Jésus au Canada français.

Marco Veilleux, délégué à l’apostolat social GLC

Poursuivez votre lecture
Article précédent :
Article suivant :
Tous les articles