Mon expérience des exercices spirituels

Novice de première année au noviciat de Port-au-Prince, Ketler Lysius nous a fait parvenir un compte-rendu de la retraite spirituelle de trente jours à laquelle il a pris part.

Mon expérience des Exercices Spirituels

Traditionnellement, en Haïti, le mois de janvier est consacré à la grande retraite de 30 jours. J’étais très heureux de faire l’expérience des Exercices Spirituels (réalisée du 1er janvier au 2 février, à la maison même du Noviciat).

Depuis mon arrivée au noviciat, le 6 août dernier, sous la direction du Père Maître, j’ai préparé cette expérience qui est, comme me disait le Père Provincial, l’expérience jésuite par excellence. Que puis-je en dire davantage?

Tout d’abord je rends grâce à Dieu pour ce qu’Il est et pour ce qu’Il veut faire avec moi. Un grand merci à toute la Compagnie, à toutes celles et tous ceux qui étaient en communion avec moi. Je peux vraiment qualifier cette expérience d’existentielle. Car, toute ma personne, tout mon intérieur était mobilisé. Cette expérience m’a permis de goûter profondément l’amour miséricordieux de Dieu qui me redonne ma dignité de fils bien-aimé. Dans un véritable cœur-à-cœur avec le Seigneur, j’ai intégré, par une redécouverte amoureuse, le triple appel de mon existence: appel à l’être par grâce imméritée, à la sainteté en devenant l’image de l’Image (le Fils), et à la mission en collaborant au projet originel de Dieu.

Cette expérience existentielle me donne une joyeuse consistance et un goût très amoureux de Dieu. Par une connaissance intime de son être et de ma personne, elle a raffiné, purifié, confirmé et consolidé mon plus grand désir de suivre le Christ dans la voie ignatienne. Dieu m’invite à demeurer dans son amour pour pouvoir être vraiment serviteur de la Joie de l’Évangile. Ce qui laisse jaillir en moi un nouveau départ dans mon désir de la joie du service, tout en étant très attaché à personne du Christ. Ce fut pour moi un beau chemin, très long et exigeant, mais fructueux et existentiellement enrichissant. Ce qui m’invite à être un serviteur fidèle du Christ, un saint compagnon d’Ignace, disposé et disponible pour la mission, ouvert et correspondant à l’initiative de la grâce de Dieu.

Enfin, cette grande joie, éprouvée par la paix intérieure, confirme la volonté de Dieu sur ma vie. Volonté de collaborer à la grande mission du Christ dans le corps universel et local de la Compagnie de Jésus. Maintenant, il me reste seulement de laisser jaillir en moi les grâces de la retraite par un renouvellement au quotidien. Avec tous les retraitant(e)s, nous rendons grâce à Dieu pour les Exercices Spirituels.

Ketler Lysius,  novice sj, 1ère année