Histoires

Montréal, 22 mars 2021.– Le 25 février 2021, un communiqué de presse émis conjointement par l’Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix (OCCDP) et la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) annonçait qu’après l’examen de 63 partenaires de D&P, 24 d’entre eux ne recevraient plus de financement de l’OCCDP, tandis que 19 autres ne seraient pas renouvelés. Cette décision fait suite à l’annonce, quelques mois plus tôt, de changements apportés à la gouvernance de l’organisation et au processus de sélection des partenaires.  

Les Jésuites du Canada ont eu le privilège de collaborer avec OCCDP pour faire avancer la mission sociale de l’Église et se réjouissent de pouvoir continuer à le faire pendant encore de nombreuses années. Au cours de sa longue histoire, OCCDP a accompagné des personnes travaillant pour le changement social dans le Sud, faisant souvent la différence entre la vie et la mort pour les personnes marginalisées.  

Nous sommes profondément attristés d’apprendre que tant de partenaires de OCCDP perdent ce soutien vital de OCCDP. Nous regrettons que le processus pour arriver à cette décision n’ait pas été marqué par la transparence et la collaboration que l’Église sait être des vertus essentielles pour témoigner de la Bonne Nouvelle et devenir une Église synodale.  

Ce processus a porté atteinte à la réputation de certaines personnes et organisations, dont plusieurs sont soutenues par leur Église locale, qui risquent souvent leur vie pour défendre les personnes pauvres et marginalisées. L’impact de cette décision peut avoir des conséquences importantes et à long terme pour les organisations partenaires du Sud, menaçant leur existence même. Cela représenterait une perte profonde pour le témoignage prophétique de l’Église.   

Il semble qu’un examen ait été entrepris dans le but de juger les partenaires quant à leur adhésion aux enseignements de l’Église sur les questions sexuelles. Nous croyons cependant que les partenaires devraient être considérés avec gratitude pour leur engagement manifeste et constant envers la richesse fondamentale des enseignements sociaux de l’Église. S’ils avaient été consultés, les laïcs et les religieux du Canada, dont beaucoup ont travaillé dans le Sud global et connaissent personnellement nombre de ces organisations et leurs contextes, auraient pu fournir des informations plus précises sur les partenaires examinés.  

Nous constatons également avec gratitude et espoir les nombreux signes d’ouverture à la solidarité internationale que nous voyons émerger parmi le peuple de Dieu au Canada. Cela semble être des signes de l’Esprit à l’œuvre. Avec le reste de l’Église, nous sommes appelés à la guérison et à la transformation, en particulier avec nos frères et sœurs du Sud. Nous souhaitons travailler avec des groupes comme OCCDP afin d’être transformés pour le Royaume de Dieu.   

 

Erik Oland
Supérieur provincial
Jésuites du Canada 

 

++ 

 

Pour plus d’informations :
JoséSánchez
Directeur des communications  
CANcommunications@jesuites.org
514-387-2541 x. 217 (Bureau) 

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer