Histoires

Levelt Michaud, SJ, directeur national du Service jésuite aux migrants

Haïti fait partie de la Province jésuite du Canada

Le Service jésuite aux migrants/Solidarite Fwontalye-Haïti (SJM/SFw-Haïti ou SJM-Haïti) est un organisme d’apostolat social de la Compagnie de Jésus en Haïti. Il se donne pour mission d’accompagner les compatriotes haïtiens refoulés vers les frontières et de travailler à la promotion et la défense des droits des migrants – ces personnes déplacées dont la dignité n’est pas toujours respectée dans ce processus difficile qu’est le rapatriement, parce qu’elles sont souvent victimes de sévices et d’agressions de toutes sortes (physiques, sexuels, moraux) – et ainsi de contribuer à la prévention de l’émigration forcée et irrégulière des citoyens haïtiens. Créé le 19 juin 1999, ce service intervient particulièrement dans les secteurs suivants : migration, droits de la personne, transformation sociale et plaidoyer ; accueil et assistance humanitaire aux migrants déportés, rapatriés et réfugiés ; interventions en cas d’urgence et renforcement des capacités des organisations communautaires de base.  

La structure jésuite s’inscrit consciencieusement dans ce travail contre l’isolement et l’exclusion dont sont trop souvent victimes les migrants.

Slide
2020-2021

• 39 membres du personnel 
• Travail en collaboration avec d’autres
    organisations (ex. : Groupe d’appui
    aux rapatriés et réfugiés, UNICEF, Bureau
    intégré des Nations Unies en Haïti) 
• 13 182 bénéficiaires directs  
• 80 575 bénéficiaires indirects  

La structure jésuite s’inscrit consciencieusement dans ce travail contre l’isolement et l’exclusion dont sont trop souvent victimes les migrants ; dans l’accompagnement psychologique et juridique nécessaire à tous les déplacés forcés, pour faciliter cette étape de refoulement, qui pour eux constitue un retour dans un milieu invivable alors qu’ils avaient choisi de migrer vers d’autres cieux. 

En fait, durant les cinq dernières années, la situation sociopolitique et économique d’Haïti a pris des proportions ingérables ; cette situation intenable pour les habitants entraîne inévitablement un exode vers des lieux plus sûrs et plus accueillants. Une vague d’Haïtiens, en majorité jeunes, s’est dirigée vers certains pays de l’Amérique latine aux conditions de migration apparemment plus souples dont le Brésil et le Chili. Nous avons assisté, impuissants, au départ (quasiment toujours dans des conditions désordonnées et illégales) de la population active, la véritable force de travail et de production du pays. Les gangs armés font régner la terreur et semblent s’imposer face à la Force armée nationale. Ces derniers mois, l’insécurité a revêtu une nouvelle forme : l’enlèvement contre rançon, dirigé contre la grande frange de la population déjà recapitalisée et majoritairement au chômage. Cette situation de crise a engendré un fort déplacement de compatriotes. C’est dans ce contexte de grande crise haïtienne que SJM-Haïti essaie de servir les plus vulnérables.  

Slide

Un incendie dévastateur a entraîné la perte totale de l’ensemble du bâtiment le lundi 4 octobre 2021, y compris toutes les données physiques et électroniques. Depuis nous continuons à travailler malgré tout, car les besoins sont pressants et urgents.  

Supportez les jésuites d’Haïti

Cet article fait partie de notre tout nouveau magazine.

Abonnez-vous pour recevoir nos plus récents contenus.

Retour haut de page

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez des nouvelles jésuites chaque semaine ainsi que d’autres ressources via votre courriel!
Tweetez
Partagez
Enregistrer