Centre justice et foi

Sauver notre maison commune : la revue Relations met l’accent sur la sagesse de l’Amazonie et ses peuples

« Les autochtones d’Amazonie nous permettent d’avancer dans notre apprentissage spirituel », explique Jean-Claude Ravet, ancien rédacteur en chef de Relations et aujourd’hui membre par interim de l’équipe éditoriale, à propos du dernier numéro de la revue. L’idée du dossier À la défense de l’Amazonie et de ses peuples a germé en amont du Synode sur l’Amazonie. …

Sauver notre maison commune : la revue Relations met l’accent sur la sagesse de l’Amazonie et ses peuples Lire la suite »

COVID-19 et les plus vulnérables : les œuvres jésuites au Canada se penchent sur les fractures sociales exposées par la pandémie

La COVID-19 a frappé partout sur la planète, mais pas de la même manière. Les écarts entre les pays du Nord et ceux du Sud, et entre les privilégiés et les plus vulnérables au sein d’une même société, comme ici au Canada, ont été durement mis en lumière par la crise. Quels sont les besoins …

COVID-19 et les plus vulnérables : les œuvres jésuites au Canada se penchent sur les fractures sociales exposées par la pandémie Lire la suite »

Le Centre justice et foi prend position sur le projet de loi 21 sur les signes religieux

Le 28 mars dernier, le Centre justice et foi (CJF) a réagi au projet de loi 21 déposé à l’Assemblée nationale de Québec, par le gouvernement de François Legault. Le CJF a exhorté le gouvernement Legault de retirer ce projet de loi qu’il juge « nuisible au vivre-ensemble et à l’édification d’une citoyenneté démocratique, partagée et solidaire ».

Le Centre justice et foi prend position sur le projet de loi 21 sur les signes religieux

Le 28 mars dernier, le Centre justice et foi (CJF) a réagi au projet de loi 21 déposé à l’Assemblée nationale de Québec, par le gouvernement de François Legault. Le CJF a exhorté le gouvernement Legault de retirer ce projet de loi qu’il juge « nuisible au vivre-ensemble et à l’édification d’une citoyenneté démocratique, partagée et solidaire ».

L’équipe de Relations pose un regard critique sur les sciences

Prenant ses distances de l’anti-intellectualisme et des discours antiscientifiques propres à l’ère « post-factuelle » dans laquelle nous baignons, ce numéro n’en pose pas moins un regard critique sur les sciences, « qui ne sont pas à l’abri d’influences diverses, qu’il s’agisse de puissants intérêts financiers, d’ingérences politiques, ou simplement des conditions sociales dans lesquelles elle est produite».

Retour haut de page