Le changement climatique est réel, et nous le constatons avec les changements de température, l’augmentation des variations météorologiques, l’impact sur la faune, les individus et notre environnement. Une grande partie des changements climatiques est liée aux émissions de gaz à effet de serre (GES) et à l’activité humaine comme l’utilisation de combustibles fossiles pour le chauffage de nos maisons ou la conduite de nos véhicules.

Dans le cadre du plan énergétique communautaire (Community Energy Plan) et conformément à la vision communautaire de Mino bimaadziwin ka-naag-doonaa, Wikwemikong a été sélectionné pour piloter des activités qui pourraient contribuer à la réduction des émissions de GES, un projet qui soutient la conversion des appareils à combustible fossile en appareils de chauffage aux granulés de bois. A ce jour, le programme a réalisé, la conversion de 8 bâtiments communautaires avec des appareils à chaudière. Parmi eux se trouve la Holy Cross Mission de Wikwemikong, qui est dirigée par des jésuites.

Installateurs locaux de granulés

Il y a également eu 98 maisons équipées de poêles à granulés, dont la majorité réussit à remplacer l’utilisation de mazout, et 2 maisons équipées de fourneaux à granulés (il en reste encore 40 à remplacer). Parallèlement, et de manière indépendante, Wikwemikong travaille sur une usine de fabrication de granulés de bois. Il est donc certain que nous fabriquerons et livrerons des granulés de bois à notre propre communauté dans le futur.

Conversion écologique et technologique : défis et opportunités

Comme pour toute création d’entreprise, les défis sont nombreux : nouvelles technologies, nouvelles exigences d’entretien, approvisionnement en granulés de qualité, préparation à l’hiver, capacité, planification, ne sont que quelques-uns des nouveaux objectifs d’apprentissage à ajouter à notre routine. Pour la Commission de développement de Wikwemikong, opérant sous le nom de Enaadmaagehjik («les gens aidant les gens»), les défis consistent principalement à mettre en place l’infrastructure nécessaire pour servir les nouvelles conversions, c’est la phase suivante du projet.

Les chaudières de la Holy Cross au Silo

La communauté a récemment acheté un camion de livraison de granulés, a engagé un nouveau chauffeur et un assistant local, et s’est lancée dans la construction de deux silos de stockage de 78 tonnes qui seront situés dans un parc d’entreprises d’industrie légère nouvellement construit. Ces silos permettront d’assurer un approvisionnement suffisant en granulés pour répondre aux besoins des bâtiments de la communauté et des résidences nécessitant une livraison en gros, c’est-à-dire celles qui sont équipées de fours et de chaudières à granulés.

Le changement climatique est un des enjeux environnementaux les plus importants de notre temps. Le changement climatique est causé par l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cette augmentation est principalement causée par les activités humaines telles que l’utilisation des combustibles fossiles et l’agriculture.

Le passage aux granulés de bois se traduit par de nouvelles possibilités d’emploi, de formation et de soutien aux entreprises régionales, contribuant ainsi au développement économique du Nord tout en réduisant notre impact sur l’environnement.

Le développement des capacités et la formation au sein de la communauté comprenaient 9 personnes pour les poêles à granulés, 4 pour les fourneaux à granulés et 5 pour les chaudières à granulés. En plus de la capacité d’installer et d’entretenir les poêles, 8 membres ont eu l’occasion de suivre la formation WETT (transfert de technologie sur l’énergie du bois). Un de nos membres a accumulé suffisamment d’heures et a réussi l’examen. Il est maintenant inspecteur certifié WETT. Pour les résidences équipées de poêles à granulés nécessitant des granulés ensachés, le programme peut continuer à coordonner la livraison en vrac de palettes de granulés.

Équivalence à 1 tonne

En conclusion, cette initiative devrait permettre, une fois terminée, de déplacer environ 258 700 litres de mazout, ce qui équivaut à une réduction de 704 tonnes de GES. La photo ci-dessous indique le volume équivalent à 1 tonne de GES. L’équivalent d’une tonne de GES correspond au chauffage d’une maison pendant 4 mois, ou à des émissions équivalentes aux déchets d’une année d’un ménage, ou à la conduite de 4 500 km, soit 13 voyages aller-retour à Sudbury !

Soumis au nom de la Commission de développement de Wikwemikong, la branche de développement économique de Wikwemikong. Cet article est écrit par R. Nikki Manitowabi, MBA, B.Comm, qui aide la communauté à favoriser de nouvelles opportunités d’emploi et de nouvelles entreprises travaillant dans le développement économique.
Tous les articles