Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

In Memoriam

Le frère Paul Desmarais est décédé le 16 août à la Maison René Goupil. Il était dans sa 78e année et
avait été frère pendant 59 ans. Il est né à Pointe-aux-Roches, près de Windsor, en Ontario. Paul est
entré au noviciat de Guelph le 18 mars 1964. Après ses premiers vœux en 1966, il a commencé des
études agricoles à l’Université de Guelph pendant plusieurs années. Sa famille était des agriculteurs
depuis trois générations et il aimait travailler la terre. Pendant son noviciat, Paul souhaitait aller au
Darjeeling, mais le Père Général a demandé à notre Province d’envoyer des hommes en Zambie. Sa
première visite en Afrique a eu lieu en 1969, pendant un mois, alors qu’il poursuivait ses études à
l’Université de Guelph.

En 1971, Paul a été affecté à la mission de Kasisi en Zambie. La formation en internat pour les
agriculteurs répondait à un grand besoin. En 1974, Paul a donc fondé le Centre de formation agricole de
Kasisi. Pendant les cinquante années qui ont suivi, il a mis son énergie et ses connaissances au service de
la population locale. L’une de ses principales innovations a été de passer de l’agriculture chimique à
l’agriculture biologique. En mai 2014, son centre de Kasisi a été choisi par le Programme des Nations
Unies pour le développement (PNUD) comme l’une des 25 initiatives exceptionnelles en matière de
développement durable dans le monde. La « Equator Initiative » du PNUD a retenu Kasisi pour ses
mesures pratiques visant à préserver l’environnement rural de la Zambie, en formant plus de 10 000
petits exploitants agricoles aux techniques de l’agriculture durable.

Paul a visité la communauté de La Storta à Pickering en 2021 et, à l’époque, on pensait qu’il y prendrait
sa retraite. Après quelques mois, il est retourné en Zambie, mais son séjour a été de courte durée. La
découverte d’une tumeur au cerveau l’amène à la Maison René Goupil en 2022 pour se préparer à une
intervention chirurgicale d’urgence. Le premier rapport post-opératoire était porteur d’espoir, mais il est
apparu par la suite que son état de santé était gravement compromis. Paul s’est ensuite rendu au
sanctuaire des Martyrs pour quelques jours, passant du temps devant les reliques de nos martyrs
jésuites. Tous ont été édifiés par le calme avec lequel il acceptait son état de santé. Il était en paix et
exprimait clairement son désir de vivre pleinement sa vie de jésuite, malgré son état de santé.

Pendant son séjour à Pickering, Paul a reçu les membres de sa famille, le personnel du Canadian Jesuits
International et de nombreux jésuites de passage dans la région. Il a pu passer des moments agréables
avec sa famille dans le sud de l’Ontario. D’une personnalité remarquablement enjouée, Paul était
toujours prêt à dialoguer avec tous ceux qui croisaient son chemin. Il faisait preuve d’une curiosité
constante pour les autres et les assaillait de questions sur leur vie et leur ministère. Son succès en
Zambie était le résultat de son ouverture aux idées nouvelles.

The owner of this website has made a commitment to accessibility and inclusion, please report any problems that you encounter using the contact form on this website. This site uses the WP ADA Compliance Check plugin to enhance accessibility.