In Memoriam

Le Père Terence Fay est mort paisiblement dans le Seigneur très tôt le 5 septembre 2021 à l’hôpital d’Ajax-Pickering. Il était dans sa 89e année et avait été jésuite pendant 67 ans. Terence, fils de Hugh Fay et Susan Dunne, est né à Syracuse, NY, le 28 juin 1932. Après avoir obtenu un baccalauréat au LeMoyne College en 1953, il s’est inscrit pendant un an à l’Université St-Jérôme à Waterloo, Ontario, pour étudier le latin et le grec. Cette année-là, il a fait une retraite à Guelph et est entré dans la Compagnie le 15 août 1954. Après le noviciat et le juvénat, Terry s’est rendu en 1958 à Mount St. Michael’s à Spokane, WA, pour deux ans de philosophie. Pendant ce temps, il a obtenu une maîtrise en histoire de l’Université Gonzaga. Il a commencé sa régence au Regiopolis College en enseignant l’anglais, l’histoire et la géographie. La théologie s’est déroulée au Regis College, Willowdale de 1963 à 1967 et il a été ordonné à Toronto le 3 juin 1967. Terry a participé au célèbre voyage en canoë des Jésuites de Midland à Montréal pendant l’Expo 67. Très passionné d’histoire, Terry a passé quatre ans (1967 – 1971) à l’Université de Georgetown et a obtenu un doctorat en histoire sur les relations canado-américaines.

En 1971, Terry a déménagé à Winnipeg pour devenir aumônier des étudiants et membre de la faculté du St. Paul’s College pendant treize ans. Au cours de ces années, Terry a assumé des rôles de leadership dans diverses associations académiques. Terry a obtenu un congé sabbatique et en 1985, il a déménagé à Toronto où il a passé le reste de sa vie. Stationné au Regis College, il s’est impliqué dans l’écriture, a fait des recherches dans les archives de la Province des Jésuites, et a servi pendant quelques années comme directeur du Dictionnaire des Jésuites au Canada. Terry a été professeur au Toronto School of Theology, enseignant l’histoire de la religion au St Augustine’s Seminary et à l’Université St Michael’s College. En 1988, il a rejoint la communauté de la paroisse Our Lady of Lourdes. Bien que généreux dans l’exercice du ministère pastoral, il se consacra principalement à l’écriture en histoire.

À partir de ses recherches et de sa réflexion sur les luttes des catholiques canadiens pendant quatre cents ans, Terry a publié A History of Canadian Catholics : Gallicanism, Romanism, and Canadianism. Ce volume a été publié par les Presses de l’Université McGill en 2002. Il a utilisé les recherches disponibles pour créer la première histoire complète des catholiques au Canada. En 2003, il a publié The New Faces of Canadian Catholics : The Filipinos, Chinese, and Tamils. En 2020, il a publié la deuxième édition de son livre, Canadian Catholic Spirituality over 400 Years.

Terry aimait célébrer la messe matinale à la paroisse Our Lady of Lourdes de Toronto. Pas toujours absorbé par la recherche historique, et doté d’une personnalité attachante, il a entrepris d’organiser le Catholic Engaged Encounter à la paroisse. Il était en excellente santé, aimait le tennis, la marche et la bicyclette. Ses souvenirs historiques étaient appréciés par beaucoup. Il savait écouter et aimait les histoires racontées dans diverses communautés, tant ecclésiales que laïques. Ses gènes irlandais avaient une grande importance pour Terry, qui écrivait pour la revue trimestrielle STUDIES, publiée par les jésuites irlandais.

Compte tenu de sa vie énergique et bien remplie, qui comprenait de multiples projets, ce fut un choc pour tous lorsque le diagnostic d’un mélanome grave a été posé en 2021, entraînant une opération du dos à la fin du mois d’août. Le déclin de sa santé est rapide. Un jour ou deux après son opération, il a été transféré de Lourdes à la Maison René Goupil, l’infirmerie des Jésuites à Pickering. Pendant les quelques jours qu’il y a passés, Terry a fait quelques chutes brutales qui l’ont conduit à être hospitalisé pendant ses derniers jours.

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer