Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

In Memoriam

Le Frère John Masterson est mort paisiblement auprès du Seigneur le 5 avril à Rene Goupil House, Pickering. Il était dans sa 93ème année et dans la 69ème année de sa vie jésuite.

John, fils de William Masterson et d’Eva O’Neil, est né à Chesterville, dans l’est de l’Ontario. John est entré dans la Compagnie à Guelph le 14 février 1955. Après avoir prononcé ses premiers voeux le 15 février 1957, il a été affecté au pensionnat Garnier de Spanish, en Ontario, en tant qu’infirmier, mais il est revenu à Guelph un an plus tard lorsque l’école a fermé ses portes. En 1959, il s’est rendu à Milford, dans l’Ohio, pour suivre un programme de juvénat de deux ans. Mécanicien et charpentier accompli, il a exercé ses métiers à divers endroits au fil des ans : deux ans à Guelph, huit ans au Brébeuf College School, à Toronto, et six ans au Regis College, à Willowdale.

En 1978, John a été nommé directeur adjoint de la Loyola Retreat House, à Guelph. Ce fut une période difficile dans sa vie de frère. Il y avait beaucoup à superviser dans la cuisine, et il aidait régulièrement les retraitants et les directeurs avec leur myriade de demandes et de problèmes de santé. Dix ans plus tard, il a déménagé à Toronto, principalement à la résidence provinciale de la rue Marmaduke. Pendant ces sept années, à partir de 1988, il a été directeur d’un centre de réfugiés situé à proximité ; il a également apporté son aide au bureau des immeubles de la province.

Après que le noviciat de la province du Haut-Canada a rejoint un autre noviciat à St. Paul/Minneapolis, John a été nommé ministre en 1995 et a servi admirablement jusqu’en 2004. Ce fut une période heureuse pour John, et il était très apprécié par les novices de plusieurs provinces. Il était vraiment un modèle de jésuite pour les novices, et même pour les maîtres des novices avec lesquels il a travaillé. Après avoir quitté les États-Unis, il s’est rendu à Dale Avenue, à Toronto, en tant qu’assistant du supérieur, faisant le même travail qu’il avait fait pendant des décennies. En 2008, il s’est rendu à la résidence La Storta à Pickering, toujours en tant qu’assistant du supérieur. John occupait son temps à faire des travaux ménagers et à recevoir de nombreux invités. Il possédait un véritable sens de l’hospitalité envers les visiteurs et les hôtes jésuites et était toujours présent au quotidien pour la communauté. Après un accès de faiblesse en 2013, il a été transféré à l’infirmerie de la province à côté.

Grand raconteur, John avait une réserve inépuisable d’histoires et d’anecdotes sur ses années comme mécanicien et sur sa vie de jésuite. Il savait écouter et possédait un jugement sûr, ce qui s’est avéré utile lorsqu’il a été consultant de la Province pendant quelques années. D’un tempérament paisible et agréable, John participait régulièrement aux événements de la Province et assistait fidèlement aux funérailles des jésuites, du personnel et des bienfaiteurs. Chaque fois qu’il se rendait à un événement, il était impeccablement vêtu d’un costume et d’une cravate. Jusqu’à la fin de sa vie, il marchait partout, entrant et sortant de Goupil House. Homme de prière, la chapelle de chaque résidence qu’il habitait était son lieu privilégié de recueillement et de refuge face aux exigences et aux difficultés de la vie communautaire.