Nouvelles

MONTRÉAL, le 27 mars 2022 – Hier soir, les Jésuites du Canada ont été informés des résultats du plébiscite communautaire qui s’est tenu ce week-end dans la communauté de Kahnawà:ke. Le plébiscite a conclu que la dépouille du père Léon Lajoie devait être rapatriée.

Le Grand Chef Kahsennehawe Sky-Deer, la Chef Tonya Perron et le Conseil Mohawk de Kahnawà:ke (MCK) ont été respectueux et ont écouté nos positions.  Nous sommes reconnaissants envers tout le monde, y compris les médias, pour leur patience pendant que ce vote critique était en suspens.

La communauté cherche à trouver une solution pacifique à ce différend qui puisse favoriser la guérison. Les Jésuites du Canada ont indiqué clairement que si le plébiscite de la Communauté se prononçait en faveur du rapatriement, ils s’occuperaient de la réinhumation du père Lajoie au Cimetière des Jésuites à Saint-Jérôme, au Québec, et couvriraient les frais juridiques et autres.

Le rapport récemment préparé par King International Advisory Group (KIAG), la firme indépendante mandatée par les Jésuites du Canada pour mener l’enquête sur les allégations, a conclu que, à moins que d’autres informations ne soient mises au jour, ses conclusions ne soutiennent pas actuellement les allégations d’abus sexuels sur des enfants par le père Léon Lajoie pendant la période de 1956 à 1990.

Contrairement à ce qui a été publié, le rapport n’a pas « effacé toutes les allégations » contre le père Lajoie, mais a conclu que deux des plaintes examinées n’étaient pas fondées en fait, et que l’une d’entre elles, bien que crédible, pourrait être due à une erreur d’identité. Elle stipulait qu’une enquête plus approfondie devrait être menée sur la possibilité que des jeunes aient été lésés par d’autres personnes à l’église à des périodes données dans le passé.

Conformément à l’esprit de « Praedicate Evangelium », ou « Proclamer l’Évangile », publié ce mois-ci par le pape François, les Jésuites du Canada restent engagés à poursuivre l’enquête sur les allégations d’actes répréhensibles à l’Église. Le rapport du KIAG présente des recommandations de soutien et de suivi qui seront mises en œuvre.

Ce processus nécessitera un dialogue plus approfondi avec le MCK, la communauté et les paroissiens de la mission St. Francis-Xavier qui sont si profondément touchés par ces allégations. L’objectif et la portée de l’enquête qui se poursuivra doivent être déterminés en consultation avec les parties qui seront touchées. Nous sommes résolus à travailler ensemble à la recherche de la vérité.

Nos démarches immédiates impliqueront une consultation concernant les processus qui seront impliqués dans le rapatriement et l’impact que cela pourrait avoir dans la Communauté.

Bien que le père Lajoie était un jésuite et qu’il aurait été enterré à Saint-Jérôme dans le cours normal des choses, il était considéré comme un membre de la Communauté par beaucoup à Kahnawà:ke. Nous reconnaissons la profonde douleur et le sentiment de perte que l’exhumation de ses restes causera aux paroissiens de la Mission Saint-François-Xavier.

Contact média :
José Sánchez
Directeur des communications
514-387-2541 x. 217
CANCommunications@jesuites.org

 

Retour haut de page

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez des nouvelles jésuites chaque semaine ainsi que d’autres ressources via votre courriel!
Tweetez
Partagez
Enregistrer