Histoires

Par Ted Penton, SJ

Si votre enfant disparaissait, où vous précipiteriez-vous pour essayer de le retrouver? Probablement pas à l’église : ce n’est pas là habituellement que se réfugient les petits fugueurs. Et ce n’est pas là non plus que Marie et Joseph sont d’abord allés chercher leur Jésus de douze ans, et ce, en dépit des circonstances miraculeuses qui avaient entouré sa naissance. Ils ont passé trois jours à le chercher, trois jours! C’est long pour parcourir Jérusalem, faire le tour des parents et des connaissances, et de tous les coins où se tenaient les jeunes. Nous n’avons pas la liste des endroits qu’ils ont explorés, mais nous savons qu’il a fallu trois jours avant qu’ils se rendent finalement au Temple, ce qui est beaucoup de temps quand vous cherchez votre enfant.  

Combien de fois, dans votre vie, avez-vous eu l’impression que Jésus était disparu, qu’il n’était plus avec vous, ou même qu’il n’avait jamais été là? Ou alors combien de fois sommes-nous allés de l’avant, sûrs que Jésus était toujours avec nous, alors qu’en fait nous suivions notre itinéraire à nous et que nous l’avions semé derrière nous? Où allons-nous le chercher? Où allons-nous chercher Dieu? Où trouver même un simple lien avec quelque chose de plus grand que nous, quand nous avons l’impression que cela nous manque?  

Combien de fois, dans votre vie, avez-vous eu l’impression que Jésus était disparu, qu’il n’était plus avec vous, ou même qu’il n’avait jamais été là?

Pour de plus en plus de nos contemporains, le dernier endroit où se mettre en quête de Dieu, c’est une église ou un lieu de culte. Bien des gens, les plus jeunes surtout, veulent vivre une vie spirituelle, mais tiennent à le faire sans aucun lien avec une religion organisée. Que ce soit à cause des scandales dans l’Église, d’un désaccord avec son enseignement officiel, ou simplement parce que l’Église leur semble déconnectée de la vie quotidienne, bien peu de gens se tournent vers l’Église.  

Lorsque Marie et Joseph ont finalement retrouvé Jésus, assis dans le Temple parmi les docteurs, ils « furent frappés d’étonnement ». L’une des caractéristiques d’une rencontre authentique avec Jésus, c’est souvent que, d’une manière ou d’une autre, elle nous surprend. Tout au long de son ministère public, Jésus n’a cessé de surprendre ceux qui l’entouraient : par ses paroles, par son comportement, par les personnes qu’il côtoyait. Il en va de même aujourd’hui : Jésus peut se manifester dans nos vies là où nous l’attendons le moins. Dieu vivant, il ne rentre pas dans les cases que nous créons inévitablement pour lui. Il ne cesse de remettre en question et d’élargir la conception que nous nous faisons de Dieu.  

Mais la surprise que nous avons en trouvant Jésus est d’un type particulier. En règle générale, il ne se manifeste pas au hasard ou de manière aléatoire, mais bien dans des contextes où nous aurions dû nous attendre à le trouver. En voyant Marie et Joseph étonnés de le trouver au Temple, Jésus leur demande comment il se fait qu’ils aient eu à le chercher : « Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père? » À la surprise que nous éprouvons en rencontrant Jésus succède souvent l’impression d’une évidence : « Bien sûr! » Et j’imagine que c’est ce qu’ont ressenti Marie et Joseph, même s’ils n’ont pas tout compris… 

Jésus peut se manifester dans nos vies là où nous l’attendons le moins. Dieu vivant, il ne rentre pas dans les cases que nous créons inévitablement pour lui.

Après tout, dans sa vie comme dans son enseignement, Jésus nous a montré où le trouver : dans l’Écriture, dans l’Eucharistie, dans la prière, au service des autres, en particulier de ceux et celles qui sont pauvres et marginalisés. À l’époque, bien des gens s’étonnaient de trouver Dieu à l’œuvre à l’extérieur du Temple, de le voir se mêler à des femmes, des prostituées, des collecteurs d’impôts, des lépreux, des Samaritains. Aujourd’hui, bien des gens ne seront pas moins étonnés de découvrir que le Dieu vivant est toujours à l’œuvre à l’intérieur de l’Église, même si celle-ci est sujette à tant de défaillances humaines. 

Retour haut de page

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez des nouvelles jésuites chaque semaine ainsi que d’autres ressources via votre courriel!
Tweetez
Partagez
Enregistrer