En juillet prochain, après 14 ans au poste de directrice générale, Mireille Chilloux quittera ses fonctions chez Mer et Monde, une organisation québécoise qui initie chaque année quelque 300 stagiaires à la coopération internationale et qui appuie des partenaires au Sénégal et au Nicaragua dans leurs projets de développement.

En tant que directrice générale, Mme Chilloux a pu laisser sa trace dans l’organisation. Travailleuse acharnée, elle était à l’écoute et très proche des gens. Ses collaborateurs et collaboratrices ont souligné le fait qu’elle fait toujours passer l’individu avant le travail et qu’elle entretient des contacts personnels tant avec ses employé-e-s qu’avec chaque stagiaire… soit près de 300 par année!

Elle touchait à tous les aspects de la gestion de l’organisme, des finances aux ressources humaines en passant par les rencontres avec les partenaires du Québec – dont les Jésuites du Canada – ainsi qu’avec différents ministères. Multidisciplinaire vous dites?

Son ouverture d’esprit a également été mise en lumière par ses employé-e-s. La responsable des communications, Amélie Venne, la décrit comme «une des gardiennes des valeurs de Mer et Monde, dont celle d’Être avec, qui est aussi une valeur jésuite». Alessandra Pozzi, coordonnatrice du Programme de stage international pour les jeunes (PSIJ), souligne pour sa part la confiance de Mme Chilloux envers les jeunes. «Mireille a été une mentore dans ma vie, qui m’a donné une chance de m’épanouir et d’entamer ma carrière», notamment en lui confiant le dossier du PSIJ.

Ce programme est d’ailleurs un legs d’importance de Mireille Chilloux, car elle en a été l’une des instigatrices. En effet, la mise en place de ce programme de stage pour les jeunes professionnels canadien-ne-s, financé par Affaires mondiales Canada, a permis d’amener Mer et Monde à un autre niveau tant en termes de développement, de financement que de rayonnement.

Une autre grande réalisation aura été de faire de Mer et Monde un organisme reconnu dans le réseau de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), tant pour la qualité de l’accompagnement des stagiaires que pour son travail de proximité avec les partenaires sur le terrain.

En 1984, l’organisme Salut le Monde! a été fondé par le P. Michel Corbeil. C’est dans l’inspiration de leur courageuse expérience de lutte pour la dignité et le respect des personnes et des peuples que Mer et Monde fut ensuite fondé en 1999. L’organisme invite aujourd’hui à l’engagement solidaire personnel et communautaire à long terme, chez soi et à l’étranger, par des stages au Sénégal et au Nicaragua. Les stages de 3 semaines à 6 mois sont une manière pour les jeunes et les moins jeunes qui y participent de faire une analyse sociale d’ici et d’ailleurs avant d’aller vivre parmi une communauté à l’étranger, où elles-ils participent à une initiative locale. Le but de ces stages est de vivre un échange interculturel, d’échanger des connaissances et d’amener les participant-e-s à transposer ici leurs actes de solidarité, afin qu’ils-elles puissent s’engager comme citoyen-nes actifs et actives en faveur de la justice sociale. Mme Chilloux aura réussi à insuffler chez ces stagiaires un désir d’aller vers l’Autre, d’aller apprendre et collaborer avec humilité.

Même si Mireille Chilloux est très humble concernant tout son apport à Mer et Monde (qui célèbre cette année ses 20 ans!), il est certain qu’elle y laissera une empreinte durable, marquée de respect et d’ouverture.

Tous les articles

Je veux recevoir le Compagnons!

Chaque vendredi, recevez un bulletin résumant les nouvelles de la semaine.