Histoires

Photos/Ignatius Jesuit Center

Le Ignatius Old-Growth Forest Project est l’un des ministères du Ignatius Jesuit Center, au nord de Guelph, en Ontario. Il s’agit de près de 100 acres protégés de sentiers, de forêts, de prairies, de zones humides et de voies navigables abritant une riche biodiversité animale et végétale . Ce projet encourage le partage du caractère sacré de la création par le développement spirituel, l’éducation, l’encouragement de la communauté, et le soin et la gestion de la terre.

«Travailler avec la nature, restaurer les habitats, inspirer les jeunes à faire partie de cette nature est un voyage spirituel», de dire Martin Tamlyn, le responsable du Old-Growth Forest. Membre de l’équipe du Centre depuis cinq ans, il a quitté une carrière d’enseignant pour participer au processus de guérison de la crise écologique.

Qu’est-ce que le projet?

Selon Martin Tamlyn, la majeure partie de la forêt d’origine qui se trouvait sur le site du projet a été détruite pendant la colonisation. La vision à long terme du Ignatius Old-Growth Forest est de restaurer le site pour en faire une forêt ancienne.

Ce projet comporte deux aspects distincts. L’un consiste à restaurer le terrain, l’autre à faire participer la communauté – y compris les écoles et les bénévoles – au processus de guérison de la «terre». La restauration écologique peut avoir un grand impact sur une communauté, en aidant les gens à développer un plus grand sens de la communauté et un lien plus profond avec le lieu et en favorisant un sentiment de bien commun. Les gens viennent ici pour voir ce que nous sommes capables de faire, ils voient la restauration en action et appliquent ensuite ces connaissances à leurs propres communautés écologiques.C’est un catalyseur.

 

Pourquoi faire ce projet?

M. Tamlyn renvoie à cette citation du Dr Peter Leigh:

Les propensions destructrices de l’homme ont des racines culturelles et psychologiques profondes qui nous séparent du reste de l’environnement. Des changements sociaux importants sont nécessaires pour améliorer notre relation collective avec la terre. Nous commençons à comprendre que les fondements de nos problèmes écologiques actuels se trouvent dans nos attitudes, nos valeurs, notre éthique, nos perceptions et nos comportements. Il faut trouver de nouveaux moyens de reconceptualiser notre unité avec la biosphère, de comprendre les impacts en aval et de relier le comportement social aux transformations de l’environnement. La restauration écologique communautaire est un moyen puissant de faciliter cette tendance, en reconnectant les communautés avec leur paysage, en renforçant le pouvoir des citoyens et en encourageant une éthique environnementale basée sur la santé éco-psychologique.

Nous sommes dans une crise écologique et l’homme est déconnecté du monde naturel; « nous voulons une conversion écologique », explique M. Tamlyn.

Par ce voyage sur le chemin de la guérison de la terre, nous guérissons également nos relations avec elle et entre nous. Cela aborde l’une des questions clés en matière de mode de vie durable : à quoi ressemble une relation de réciprocité avec la planète qui subvient à nos besoins à notre époque moderne ? Il s’agit non seulement d’un voyage passionnant, mais aussi d’une grande richesse et d’un grand espoir pour les générations futures.

Quel est l’impact du Ignatius Old-Growth Forest?

Ricardo Ramirez, consultant indépendant, a fait l’évaluation du Ignatius Old-Growth Forest (le «secret le mieux gardé de Guelph»!) dans le cadre d’un généreux don au projet par le Ontario Trillium Foundation. Il explique que «en plantant des arbres… les gens se sentent liés à la nature et aux gens.»

Le projet donne aux élèves qui viennent quelque chose qu’ils peuvent faire pour lutter contre les changements climatiques. Qui bénéficie du projet? Moi, l’arbre que j’ai planté, l’environnement, la communauté.

Selon son évaluation, le projet a un impact fort sur les participants, par exemple:

  • De meilleures interactions entre les membres du personnel dans leur milieu de travail
  • Sensibilisation accrue aux autres sites naturels dans la vie des participants
  • Engagement plus fort avec l’environnement
  • Reconnaissance de la sensation de calme qui peut découler de la connexion avec la nature
  • Développement d’un sentiment de communauté

 

Les visiteurs, tant les retraitants adultes que les élèves de différents niveaux, ont apprécié leur expérience selon leurs commentaires:

  • «J’ai trouvé la visite de la forêt instructive et inspirante. J’ai l’impression qu’une toute nouvelle dimension de la spiritualité a été éveillée. Les promenades ultérieures le long des sentiers de la forêt ont considérablement amélioré mon temps de prière.»
  • «J’ai trouvé mon bonheur.»
  • «Cela m’a montré comment un petit acte peut avoir un grand impact.»
  • «À l’avenir, je deviendrai quelqu’un qui aide à sauver la planète.»

 

Comment l’écologie et la nature sont-elles connectées avec la spiritualité?

Martin Tamlyn propose la métaphore du voyage pour expliquer comment la spiritualité et le soin de notre maison commune sont liés.

Cela commence par l’ouverture de votre cœur. En prenant soin de quelque chose, on tombe amoureux. Nourrir l’amour fait partie de ce voyage. Pour citer le Dr Leigh : «le sentiment de crainte et d’émerveillement, c’est transcendantal.» La prochaine partie du voyage est le mystère. Ce mystère implique la compréhension de la magie des phénomènes et des connexions écologiques. Ensuite vient la connaissance, pour être attentif aux changements subtils, pouvoir nommer les plantes et les animaux et avoir une compréhension plus globale des impacts et des solutions à la dégradation des écosystèmes et au changement climatique. Cela donne aux individus la possibilité de travailler en collaboration pour prendre soin de notre maison commune. Toutes ces expériences engagent votre être à faire partie de quelque chose de plus grand. C’est un moment que vous pouvez décrire comme une expérience spirituelle.

Les évaluateurs ont partagé que pendant l’évaluation, ils ont «été témoins de quelque chose de précieux».

Comment les jésuites et collègues peuvent-ils soutenir le projet?

Les projets du Ignatius Old-Growth Forest abordent de nombreux aspects des préférences apostoliques universelles jésuites et offrent un espace de réconciliation avec la création et entre les personnes.

Le plus grand soutien serait de partager l’histoire du pouvoir de la restauration écologique impliquant la communauté et d’examiner comment cela se traduit dans votre propre communauté. Partager le travail du du Ignatius Old-Growth Forest pourrait également encourager les membres de la communauté à leur demander conseil ou à les soutenir financièrement.

Quelques étapes de la restauration

Depuis la conception du projet en 2006, le personnel d’Ignatius, en collaboration avec des bénévoles, des groupes communautaires, des agences gouvernementales et environnementales, a fait de grands progrès. Voici quelques-unes de leurs principales réalisations :

  • La suppression du barrage d’Ignatius pour permettre au ruisseau Marden de couler librement vers la rivière Speed
  • Évaluation écologique du terrain et élaboration du plan de restauration
  • Les espèces d’eau froide telles que le chabot et l’omble de fontaine retournent dans la section du ruisseau sur les terres du projet
  • Reboisement des terres en plantant 2000 arbres et arbustes indigènes par an
  • Obtention d’une servitude de conservation avec l’Ontario Farmland Trust, ce qui protège les terres pour toujours
  • L’élimination continue des espèces végétales envahissantes
Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer