Être ensemble n’a jamais été aussi difficile qu’en ces temps de COVID-19. Les jésuites et les non-jésuites du monde entier font cependant preuve de créativité en se connectant davantage par voie numérique avec leurs collègues et ceux qu’ils servent. En effet, «je pense que nous sommes appelés à un niveau de profondeur spirituelle plus profond, un niveau où nous ne laissons vraiment rien nous déranger en nous adaptant et en prenant autant de précautions que possible», a écrit Philip Shano, SJ.

D’une manière générale, il est important de ne pas oublier que, bien que les canaux d’exécution de notre service apostolique aient changé, notre mission est la même. Et dans un monde omnicanal, l’expérience de Dieu continuera à atteindre les gens exactement là où ils se trouvent, en ligne ou hors ligne.

Ces derniers jours, nous avons proposé quelques technologies que les jésuites et les non-jésuites peuvent utiliser pour adapter notre travail dans notre nouveau contexte de distanciation sociale et d’isolement qui favorise les canaux numériques. Qu’il s’agisse de rencontres individuelles, d’événements ou de messes, nous proposons dans cet article plusieurs exemples de la manière dont différents apostolats, communautés et individus apportent leurs dons par d’autres canaux (en ligne).

En principe, l’idée n’est pas de reproduire ce que font les autres, mais de trouver des moyens créatifs de suivre notre mission, de poursuivre notre travail dans un contexte différent et par d’autres canaux.

Pour commencer

Il est important de faire connaître par des canaux réguliers comment les différents événements, contenus et autres activités sont proposés. Par exemple, la plupart des apostolats ont changé leur site Internet pour mettre de l’avant le contenu relatif aux changements apportés à l’épidémie dans leur page principale ou dans nouvel onglet (souvent nommé Covid-19). Beaucoup ont diffusé l’information par courriel ou sur leurs réseaux sociaux (par exemple Instagram, Facebook, Twitter).

Réunions en tête-à-tête

Bien que les rencontres individuelles telles que l’accompagnement spirituel, l’orientation personnelle et les conversations spirituelles soient souvent meilleures en personne, il est possible de les faire autrement. L’accompagnement individuel par vidéoconférence, par exemple, est très utile car, bien que différent d’une expérience hors ligne, le contenu favorise des mouvements spirituels similaires parmi les participants.

  • Sylvester Tan, SJ, travaille à la Villa Saint-Martin. Ses collègues et lui ont réussi à tenir toutes leurs réunions internes en ligne pour trouver les meilleurs moyens de répondre plus rapidement et plus efficacement aux besoins des personnes isolées en raison de la pandémie. Ce centre utilise Zoom pour la réalisation de toutes ses réunions. Il est également possible d’organiser ce type de réunion via Teams, un outil très flexible dont disposent déjà les jésuites au Canada.
  • Michael Knox, SJ, explique que le sanctuaire des Martyrs offre des services pastoraux aux personnes âgées de leur communauté par téléphone. 

Rencontres de groupes (5 à 10 personnes)

  • Les jésuites du Canada ont mis en ligne un modèle de la Liturgie de la Parole, avec du temps pour une conversation spirituelle. Les explications sont claires et détaillées à la fois pour le président et les participants. Une oeuvre jésuite pourrait décider de le proposer et en être le président, ou alors donner le lien aux laics afin qu’ils se réunissent eux-mêmes en groupe. Cette rencontre pourrait se faire sur Zoom, Messenger ou Skype par exemple, selon les moyens de vidéoconférence à la disposition des participants. Doodle pourrait être utilisé afin de trouver un moment qui convient à tous. L’avantage de ce contenu est que tous les participants peuvent facilement accéder aux documents nécessaires, sans que les oeuvres n’aient à gérer chaque rassemblement. Le résultat est un partage assez dynamique comme en communauté.
  • Afin de poursuivre le ministère avec les étudiants de l’Université Loyola de Chicago, Oliver Capko, SJ, explique qu’un certain nombre de jésuites en formation ont animé une liturgie de la Parole en ligne avec des petits groupes de partage pour approfondir le sens de la Parole dans leur vie le dimanche et le jeudi soir. La messe du jeudi soir, très suivie, est devenue Thursday Night Zoom. Les étudiants et les jésuites ont apprécié de voir la communauté à nouveau connectée spirituellement et virtuellement; pour continuer à prendre soin de la personne dans sa totalité.
  • L’équipe de jeunes adultes de la Villa Saint-Martin coordonne les représentants des jeunes adultes des organisations partenaires de la Villa Saint-Martin, qui cherchent à accompagner les jeunes adultes dans des programmes de formation et de retraite. Elle est passée à la vitesse supérieure en réponse aux besoins soulevés par la crise en proposant chaque jour une variété de possibilités de prière, de retraite et de conversation par des moyens en ligne, notamment diverses formes de vidéoconférence.
  • Avec Sylvester Tan, SJ, de la Villa Saint-Martin, Edmund Lo, SJ, a commencé à donner sur Zoom des réflexions sur les lectures quotidiennes de la messe aux groupes qu’ils ont accompagnés. Il y a un désir de se rassembler et d’entendre la Parole ensemble, de la faire éclater et de la partager avec eux. Il ne s’agit donc pas d’un simple «voilà, un autre lien que vous pouvez vérifier par vous-même», mais de quelque chose qui rassemble réellement les gens. Ils peuvent compter près d’une vingtaine de personnes lors de ces rassemblements virtuels. Le P. Lo prie également le chapelet quotidien avec des jeunes adultes de Montréal sur Zoom .

Communication de un à plusieurs

Cours

photo: NC State Google Service Team Youtube channel

Pour les écoles, la vidéoconférence est souvent l’outil de communication qui ressemble le plus à une salle de classe. Elle permet d’écouter et d’un minimum d’interaction avec l’enseignant.

  • Edmund Lo, SJ, prépare une formation aux jeunes adultes du Canada, notamment en ce qui concerne son travail avec les groupes du Mouvement eucharistique des jeunes. Il peut s’agir de leur enseigner et de les guider à travers une contemplation de l’Évangile, ou un examen, ou un partage de consolation ou de désolation. Pour lui, la plateforme en ligne offre quelque chose qui répond aux besoins de ces temps difficiles, aussi imparfaits soient-ils. 
  • Gordon Rixon, SJ, professeur à Regis College,  a mis ses cours et son soutien aux étudiants en ligne. Du jour au lendemain, ses collègues et lui se sont familiarisés avec la vidéoconférence. 
  • Toutefois, d’autres enseignants se tournent plutôt vers une lecture de textes avec une session de clavardage en ligne pour plus de simplicité.

Messes et homélies

  • Les fidèles peuvent regarder en direct (ou après) la messe de Our Lady of Lourdes à Toronto. La messe, qui se tient dans l’église et donne ainsi un sentiment de familiarité, est facilement accessible via nouvel onglet (Covid-19) du site de la paroisse. Une personne contrôle la caméra pour suivre le prêtre et faire le cadrage nécessaire. Le son est bon grâce au micro: à tester avant d’essayer pour la première fois.
  • La paroisse St. Joseph de Seattle diffuse elle aussi de son église. Ses messes de la semaine sont en direct sur Facebook. Les messes du dimanche sont mises sur sa page web (page d’accueil) et YouTube. Les fidèles ont donc plusieurs manières d’y accéder facilement (il ne faut pas oublier que tous ne sont pas inscrits à Facebook).
  • Si diffuser une messe dans votre église est trop compliqué (manque d’équipement, de connaissances, etc.), vous pouvez rediriger les fidèles à d’autres sites. L’église des jésuites de Paris par exemple propose de se tourner vers les messes diffusées en français sur KTOTV.

Homélies et commentaires sur les textes liturgiques

  • La paroisse St. Joseph de Seattle a mis en ligne ses homélies sous forme de bandes audio, ce qui est pratique, car moins difficile à réaliser qu’une vidéo.
  • James Martin, SJ, fait chaque jour une vidéo en direct de sa chambre sur sa page Facebook pour réfléchir sur le texte biblique du jour. Se faisant, il peut saluer ceux qui le suivent en direct et répondre à certains commentaires. Cette option est donc peut-être plus efficace si vous avez une communauté Facebook active. Ses vidéos sont accessibles, toujours sur Facebook, par la suite.
  • L’homélie peut aussi être mise en ligne comme texte ou envoyée par courriel, mais c’est évidemment moins interactif.

Textes de réflexion et prières

  • Paul Robson, SJ, à Wiikwemkoong, publie des réflexions sur la page Facebook de sa paroisse. Il écrit sur les lectures quotidiennes de la messe et sur la situation actuelle avec le virus qui circule. 
  • La Conférence des Jésuites a publié une Méditation pour ceux qui souffrent d’anxiété pendant la crise COVID-19. En plus de répondre à un besoin pressant pour beaucoup de gens, le texte accompagne pas à pas le lecteur, dans sa respiration et sa réflexion.
  • Évidemment, la Covid-19 est au cœur du questionnement de tous ces derniers jours. Les jésuites d’Europe occidentale francophone offrent dans une série de billets du Blog Covid19 des pistes pour discerner, réfléchir, méditer et interagir pendant cette pandémie. Ce blogue inséré dans leur site Internet permet de rassembler à un seul endroit diverses réflexions pour aider les gens à naviguer dans ce temps trouble. En plus de la qualité des textes, la facture visuelle de saint Ignace portant un masque est un clin d’oeil à l’actualité.
  • Plusieurs prières écrites spécialement pour la pandémie sont disponibles, par exemple celle de America Magazine. Elles s’insèrent facilement dans les sites Internet des apostolats ou communautés.
  • Michael Knox, SJ, souligne qu’il prépare avec ses collègues des messages hebdomadaires de prière et de réflexion pour les membres de l’Association du sanctuaire des martyrs. Les jésuites ont aussi mis en place une initiative en ligne «Allumez une bougie» sur leur site web. 

Il est aussi possible de faire des retraites moins personnalisées, mais qui peuvent rejoindre un plus grand nombre de personnes.

  • Les Xavières offrent une retraite inspirée des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola via la radio, et les émissions sont aussi disponibles sur Internet. Ce type de retraite permet aux gens qui n’ont pas de connexion Internet chez eux de suivre la retraite.

Vidéos 

Offrir des vidéos pré-éditées peut exiger un peu plus de savoir-faire puisque, contrairement aux messes, il y a souvent un certain montage à faire. Mais le résultat peut être très simple et pertinent.

  • Le Père Michael Rossmann, SJ, (Ignatian Solidarity Network) a produit des courtes capsules pour guider la réflexion durant la pandémie à la lumière de l’Évangile. Que peut-on faire en ce moment?  Quelle place pour les chrétiens dans le monde hospitalier? Comment la vie des chrétiens peut se poursuivre sans rassemblements? Il cherche à donner de courtes pistes de réflexion à ces questions importantes que plusieurs chrétiens se posent. La facture est très simple: la caméra ne bouge pas, il n’y a qu’un titre, des sous-titres et parfois l’insertion d’une autre image. Les vidéos durent moins d’une minute: parfait pour rendre un texte facilement sans avoir à trop le pratiquer.
  • En français cette fois, le P. François Euvé, SJ, rédacteur en chef de la revue Études, analyse le rôle des chrétiens pendant cette crise. Produites par La Croix, la facture des vidéos est plus sophistiquée. Pour les communautés ou les oeuvres qui se connaissent déjà en montage.

 

 

Tous les articles