Nouvelles

« La profonde crise que traverse la société haïtienne depuis quelques décennies atteint aujourd’hui des dimensions inimaginables. Nous avons l’impression d’être dans le chaos total ; au fond d’un gouffre d’où aucune issue n’est visible à l’horizon. L’incertitude et la souffrance paraissent hélas ! emporter tout espoir. Notre nation s’effondre lentement et avec elle nos institutions et les valeurs fondamentales sur lesquelles repose notre existence collective. »

photo : Curie du territoire jésuite en Haïti

Cette triste situation interpelle les jésuites d’Haïti, qui ont rédigé une prise de position détaillant les aspects de la crise (sociale, politique, économique, constitutionnelle) et exhortant différents acteurs à se rallier pour sauver le pays. Dans ce document, signé par une représentation de jésuites experts en affaires sociales, ils analysent les causes les plus structurelles et proposent quelques solutions.

Une crise, plusieurs aspects

La crise en Haïti touche à toutes les sphères de la société et menace l’existence même de l’État.

« Nous assistons avec douleur à l’effondrement des institutions publiques, notamment les institutions représentatives, la banalisation des valeurs fondamentales qui rendent possible le vivre-ensemble et la perte des repères éthiques qui se traduit dans le non-respect pur et simple de l’autre. »

Les actes de violence se multiplient, tout comme la misère, alors que les services sociaux de base sont souvent inaccessibles. La crise se manifeste aussi dans le discrédit total du politique exprimé dans la perte de crédibilité des acteurs politiques, la menace d’un retour à la dictature, la généralisation des déficits publics, ou encore le non-respect des budgets de l’État.

photo : Curie du territoire jésuite en Haïti

Les racines de cette crise sont nombreuses. Les jésuites mentionnent entre autres les criantes inégalités et injustices sociales, un déficit d’empathie et de conscience citoyenne qui se convertit en culture dominante et les occasions manquées d’un transfert stable du pouvoir.

De l’espoir malgré tout

Puisque la crise est le résultat de l’action humaine, des voies de sorties sont toujours possibles grâce à une prise de conscience collective et des actions.

Haïti comporte de nombreuses richesses qui peuvent constituer des atouts importants dans tout effort pour surmonter la crise et lancer le pays sur la voie du progrès, souligne la lettre.

Le pays dispose d’immenses potentialités naturelles et culturelles. De plus, on voit l’émergence d’un mouvement citoyen à travers tout le pays.

Pour créer ces voies de sorties, soulignent les jésuites, il faut entre autres :

  • Faire advenir un véritable mouvement civique visant à promouvoir l’amour du pays, l’engagement citoyen, le désintéressement, le respect de la vie, la promotion du bien commun, le sens du bénévolat –notamment chez les jeunes- pour les bonnes causes dans les domaines social et politique.
  • Promouvoir un véritable retour aux valeurs spirituelles fondamentales, dont l’amour de l’autre, l’empathie ; bref une renaissance spirituelle qui servira de base à l’action dans les champs socio-économique, politique, culturel, etc.
  • Donner à tous sans exception une éducation de qualité.
photo : Curie du territoire jésuite en Haïti

En conclusion, les jésuites d’Haïti exhortent tous les acteurs nationaux et internationaux (le peuple d’Haïti, les militants sociaux et politiques, les organisations de la diaspora haïtienne, etc.) à continuer la lutte pour redonner espoir et dignité au pays.

Pour lire l’intégralité du document, cliquez ici.

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer