Les jésuites du Canada ont exhorté le gouvernement du Canada à travailler « assidûment à une résolution pacifique du conflit qui sévit actuellement sur le territoire traditionnel du peuple Wet’suwet’en ».

Leur appel rejoint celui de nombreux autres groupes tels que la Conférence religieuse canadienne, la Fédération des Sœurs de Saint-Joseph du Canada, 71 chefs d’église de l’Église anglicane et de l’Église évangélique luthérienne du Canada, ainsi que Kairos, un programme œcuménique conjoint administré par l’Église unie du Canada. Ils exigent tous l’utilisation de moyens non violents et le respect des droits des peuples autochtones dans la résolution de cette impasse.

« La fin à l’expulsion violente des populations autochtones non armées qui cherchent à défendre leurs terres et leurs droits serait un bon pas vers un avenir commun décolonisé », déclare la lettre signée par le père Erik Oland, provincial des jésuites du Canada, et envoyée à la ministre Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord, Carolyn Bennett.

De nouveaux modèles de relations

La lettre souligne que, pour une issue pacifique, « l’opposition des chefs héréditaires ne doit pas être ignorée », et qu’« ils ont eux aussi une voix légitime, comme semble le suggérer l’arrêt Delgamuukw de la Cour suprême ». « La réconciliation, et même la préservation de nos terres, nécessite une transition des structures et des relations coloniales vers de nouveaux modèles d’autodétermination et de participation des Autochtones à la Confédération. »

« Le conflit sur le territoire Wet’suwet’en met en évidence la nécessité d’un changement fondamental dans les relations entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones, ainsi que d’un cadre éthique et juridique pour intégrer les bénéfices à court terme du développement économique dans les bénéfices à long terme de la durabilité et de l’intégrité écologiques, qui devraient inclure la sagesse et la libre participation des Autochtones », indique la lettre.

Les Jésuites du Canada ont joué un rôle important dans les démarches avant et pendant la Commission canadienne de vérité et de réconciliation. La Province des jésuites du Canada couvre les dix provinces canadiennes : Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse, Ontario, Île-du-Prince-Édouard, Québec et Saskatchewan, ainsi que les trois territoires : le Nunavut, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest. Elle comprend également le pays d’Haïti.

Tous les articles